/lifestyle/food
Navigation

Mettre en valeur les saveurs locales

Le Malbord
Photo courtoisie, Facebook

Coup d'oeil sur cet article

La microbrasserie Le Malbord a connu un vent de popularité soudain dans les derniers jours. Après avoir été visée par différents gestes d’intimidation à la suite d’une publication Facebook où elle avait tenté de se dissocier de Bernard « Rambo » Gauthier, la microbrasserie gaspésienne a vu ses ventes exploser partout au Québec. Voici quelques-uns des éléments qui font son charme.

Cette microbrasserie, située à Sainte-Anne-des-Monts, est l’un de ces parvis d’église nouveau genre servant de lieu de communion et de rassemblement pour des artistes, artisans et épicuriens du Québec. Presque tout au menu, des chips de légumes à la bière, est soit fait maison, soit conçu localement.

Le brasseur et copropriétaire du Malbord, Thierry Lafargue, a su créer une gamme de bières avenantes, agréables à boire à la pinte ou à déguster à petites gorgées. 

Que l’on parle de sa Missive, une bière de soif blonde, sa Pagon, une IPA aux arômes houblonnés de fleurs et de forêt, ou sa Tripeuse des Bois, parfumée au miel et au thym, son portfolio complet donne le goût de s’attabler dans cette parcelle de Haute-Gaspésie pour la soirée. 

En boutique

Pour ceux qui ne peuvent se déplacer – ou qui désirent s’abreuver de quelques souvenirs de leur périple en Gaspésie l’été dernier –, les bières du Malbord sont disponibles dans plusieurs boutiques spécialisées du Québec.

Selon les plus récentes statistiques de l’Association des microbrasseries du Québec, 296 brasseries s’activent dans tous les coins de la province, de Natashquan à Rouyn-Noranda, afin d’offrir des saveurs uniques qui mettent en valeur le savoir-faire des habitants de nos régions.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.