/investigations/justice
Navigation

Record de voitures volées saisies au port de Montréal

La pénurie de véhicules pourrait expliquer cette forte hausse, selon la police

Coup d'oeil sur cet article

Le port de Montréal vient de connaître une année record pour le nombre de véhicules volés retrouvés dans des conteneurs, a appris notre Bureau d’enquête. 

• À lire aussi: Le véhicule de fonction de la mairesse de Montréal a été volé

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a intercepté en 2021 pas moins de 1020 voitures et camionnettes d’une valeur de 47 M$ avant qu’elles ne soient chargées dans des navires. 

Il s’agit d’une augmentation de 25 % par rapport à 2020, alors que 816 véhicules avaient été saisis. 

L’an dernier, le nombre de véhicules volés sur l’île de Montréal a également monté en flèche, d’après le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 

En 2021, 5732 automobiles et VUS ont été volés, soit 1222 de plus qu’en 2020. 

« Le manque de véhicules sur le marché pourrait expliquer, en partie, cette augmentation ; la demande de véhicules devenant ainsi des opportunités de marché pour les criminels », indique le SPVM. 

En entrevue à l’émission J.E, qui sera diffusée ce soir à 21 h sur les ondes de TVA, le surintendant à l’Agence des services frontaliers Yannick Béland affirme que 20 à 30 véhicules par semaine sont récupérés au port.  

« On a des équipes de ciblage et de renseignement qui transmettent de l’information. Nous travaillons avec des corps policiers et Équité Association qui fait des enquêtes pour le Bureau d’assurance du Canada », explique-t-il.

Selon le commandant du SPVM James Paixao, le véhicule qui se retrouve le plus souvent dans des conteneurs actuellement est le Honda CRV. Ce modèle représente environ 40 % des véhicules volés à Montréal en 2020, a fait savoir M. Paixao. 

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Richard Martineau sur QUB radio 

Moyen-Orient et Afrique

Une grande majorité des conteneurs qui partent du port de Montréal avec des véhicules volés vont à destination du Moyen-Orient et de l’Afrique, selon Yannick Béland. 

Notre Bureau d’enquête a pu retracer un véhicule du Québec mis en vente au Nigeria. 

Sur Jiji.ng, un site web de vente en ligne similaire à Kijiji, le Ford F-150 2018 usagé était offert pour 27 millions de nairas, soit environ 83 000 dollars canadiens.  

On voit un Ford F-150 immatriculé au Québec qui a été volé pour être mis en vente au Nigeria, en Afrique.
Photo courtoisie, tirée du site Jiji.ng
On voit un Ford F-150 immatriculé au Québec qui a été volé pour être mis en vente au Nigeria, en Afrique.

Sur le véhicule se trouvaient une plaque d’immatriculation du Québec et un numéro de série du Canada. D’après un rapport de Carfax Canada, le véhicule a bel et bien été déclaré volé.

Plus du double du prix 

Au Québec, ce camion ne se vendrait pas plus de 35 000 $, car il a été accidenté.

« Il y a beaucoup d’argent à faire avec ça. Ici, les gens aiment les voitures. Il y a un gros marché [au Nigeria] », a indiqué le vendeur nigérian du véhicule, joint au téléphone. Ce dernier a confirmé que tous les véhicules envoyés du Canada arrivent dans des conteneurs. 

Le propriétaire du véhicule, joint par J.E, affirme avoir été avisé par les policiers que son véhicule se retrouve de l’autre côté de l’Atlantique. Il se dit peu surpris par l’endroit où son véhicule a été envoyé.   

Une seule minute suffit pour voler un véhicule  

Les nouveaux outils technologiques utilisés par les voleurs de véhicules leur permettent de déjouer les systèmes de sécurité avec une facilité désarmante.

Aujourd’hui, on peut voler un véhicule rapidement avec un capteur d’ondes en copiant les données des clés intelligentes, indique Freddy Marcantonio, vice-président de Repérage TAG, une firme spécialisée dans le traçage de véhicules volés. 

« En moins d’une minute et demie, le tour est joué », dit-il en entrevue à J.E

Les voleurs plus habiles profitent du fait qu’on laisse habituellement nos clés près de la porte dans la maison. 

Comme les clés intelligentes de modèles récents émettent un signal qui peut être capté facilement de l’extérieur, il leur suffit de balayer le mur près de la porte d’entrée et d’amplifier le signal pour que l’ordinateur de bord suppose que la clé est dans le véhicule. 

Des voleurs qui amplifient le signal de la clé intelligente située près de la porte du domicile pour voler facilement le véhicule.
Photo courtoisie, police de Toronto
Des voleurs qui amplifient le signal de la clé intelligente située près de la porte du domicile pour voler facilement le véhicule.

Par ailleurs, une vidéo publiée par la Police régionale de Toronto démontre qu’un vol peut être effectué en 18 secondes seulement. 

Les fabricants dépassés 

Steve Waterhouse, expert en informatique, estime que les technologies développées pour protéger nos véhicules sont souvent dépassées au moment de la mise en marché. 

En fait, les fabricants d’automobiles ont du mal à suivre la cadence des voleurs, dont les techniques continuent de s’améliorer, selon David C. Adams, président de Constructeurs mondiaux d’automobiles du Canada.

L’association représente une quinzaine de fabricants automobiles, dont Honda et Toyota.

« Les constructeurs d’automobiles tentent de rester à l’avant-garde pour avoir une longueur d’avance sur les voleurs. À chaque fois qu’ils réussissent, les voleurs trouvent une nouvelle faiblesse. Il faut donc rattraper le retard. [...] C’est un enjeu lorsque vient le temps de mettre un véhicule sur le marché », explique M. Adams. 

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.