/news/consumer
Navigation

Crise de l’eau à Shawinigan: un appel aux bénévoles pour distribuer de l'eau potable

Coup d'oeil sur cet article

Le Centre d'action bénévole Trait d'Union, à Shawinigan, a lancé l'Escouade'O pour assurer la distribution d'eau potable aux résidents vulnérables de la municipalité, où près de 30 000 citoyens sont visés par un avis d'ébullition depuis bientôt trois mois.

La première livraison a été effectuée lundi avant-midi chez Louise Gélinas, une résidente de Shawinigan-Sud. Celle-ci s’est réjouie de recevoir ses quatre contenants d'eau remplis, alors qu'elle est limitée dans ses déplacements.

«C’est un vrai cadeau! Ce n’est pas une question de coûts pour moi, mais c’est une question de transporter ça, c’est lourd», a expliqué Mme Gélinas.

L'objectif de l'opération est de rejoindre les personnes âgées, isolées, avec mobilité réduite ou souffrant d'une déficience mentale, par exemple. Chaque bénévole est jumelé par le centre à un ou plusieurs résidents dans le besoin et qui sont visés par l'avis d'ébullition à Shawinigan.

Les membres de l'Escouade'O pourront remplir des contenants vides dans l'un des points de distribution d'eau de la ville, pour en faire ensuite la livraison à domicile.

«Ce n’est pas tout le monde qui a la capacité physique de le faire», a dit le directeur général du Centre d’action bénévole Trait d’Union, Mathieu Gélinas.

Jeannine Petit prend déjà sous son aile une quinzaine de personnes dans le secteur de Shawinigan-Sud. Depuis qu'elle livre la popote du Centre d'action bénévole, elle remarque que beaucoup de personnes sont dans le besoin.

«C’est prioritaire pour eux autres, ils ne sont pas capables de sortir. On peut apporter quatre litres aux personnes et elles sont capables de sûrement faire la semaine», a fait valoir Mme Petit.

Le directeur général espère que les bénévoles ne tarderont pas à offrir leur aide pour desservir le plus de personnes possible.

L'aide serait plus que la bienvenue dans les résidences privées pour aînés, sans compter que la livraison d'eau par la Ville a pris fin vendredi dernier. À la Résidence du Boisé Ensoleillé de Shawinigan, environ 80 litres d'eau sont nécessaires chaque jour dans la cuisine. Déjà, il faut concilier pandémie, pénurie de main-d'œuvre et eau non potable.

«Ce serait merveilleux parce qu’avec la quantité d’eau que j’aurais à véhiculer par jour, honnêtement, c’est de l’aide qui va être très appréciée. Présentement, j’ai de la difficulté à fournir», a fait savoir la propriétaire, Julie Marchand, de la résidence.

Une initiative qui risque d'aider des centaines de résidents dans leur quotidien, en attendant que l'usine du Lac-à-la-Pêche soit en activité temporairement l'été prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.