/news/health
Navigation

Diminution du délestage au CHU de Québec

Retour des salles d’opération à 85% de capacité dès mardi alors que 17 000 personnes attendent une chirurgie

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Il faudra du temps pour revenir au niveau d’activité d’avant la crise au CHU de Québec, comme ici à l’hôpital de l’Enfant-Jésus. « Pour une réouverture complète des blocs opératoires, c’est un horizon quand même de quelques mois », souligne le Dr Stéphane Bergeron, directeur des affaires médicales du CHU.

Coup d'oeil sur cet article

Avec un retard accumulé qui prendra « des années » à rattraper, la direction du CHU de Québec a annoncé être en mesure de revenir cette semaine à 85 % de sa capacité d’opérations tandis que plus de 17 000 personnes attendent une chirurgie.

• À lire aussi: Victime du délestage, il siphonne ses économies

• À lire aussi: Réseau de la santé québécois: 400 M$ réinvestis pour le rattrapage des chirurgies

Le nombre de patients en attente d’une chirurgie a bondi de 50 % dans les cinq centres du CHU de Québec en raison des délestages forcés des deux dernières années.

À l’heure actuelle, 700 personnes sont même en attente d’une chirurgie depuis plus de 12 mois au CHU alors que l’on n’en retrouvait presque aucune avant la pandémie.

Après avoir diminué son nombre de salles en activité à 27 depuis le 2 janvier, la direction du centre hospitalier a confirmé lundi revenir à 41 de ses 48 salles ouvertes.

Or, cette remontée n’est toujours pas suffisante pour stopper l’hémorragie et s’attaquer au retard accumulé.

« La route sera longue pour le plein rétablissement », a convenu le PDG du CHU, Martin Beaumont, en conférence de presse, parlant « d’années de rattrapage » pour revenir au contexte prépandémique.

Poussés à la limite

Pour espérer s’attaquer aux retards, la direction du CHU aura notamment besoin de circonstances facilitantes dans les mois à venir.

« Ça va dépendre de la décrue des eaux », a imagé son directeur des services professionnels et des affaires médicales, le Dr Stéphane Bergeron, identifiant notamment les paramètres de la fin de la cinquième vague et le spectre d’une sixième pour guider un retour à 48 salles d’opération en activité. 

La disponibilité de la main-d’œuvre représente aussi l’un des paramètres clés de cette reprise.

« On est une force qui a été poussée à sa limite au cours des deux dernières années et on le ressent dans la mobilisation, la santé mentale et physique de nos employés », a confié Martin Beaumont, parlant de conditions « quasi inhumaines » dans le temps des Fêtes alors que l’on devait annuler des vacances « pendant qu’Omicron nous faisait mettre un genou à terre ».

Plusieurs mesures

Parmi les moyens mis en place pour rattraper tout ce retard, tant sur le plan des chirurgies que des consultations en externe, le CHU de Québec envisage de convertir rapidement des lits de zones chaudes en « lits froids », de réorienter des consultations à l’urgence vers les ressources de médecine familiale, de réduire le fardeau de tâches administratives et d’assurer un recrutement massif.

« On est très conscients du défi qu’on a devant nous. [...] On est en train de se remettre debout pour minimalement être capables de cesser l’augmentation des listes d’attente, et par la suite, on est en train de former plus de personnel pour accroître la capacité », a souligné Martin Beaumont.

La situation au CHU de Québec 

Délestage depuis le 2 janvier  

  • Activités opératoires à 56% en moyenne  
  • Report de 300 chirurgies par semaine  
  • Rendez-vous ambulatoires réduits à 50%  
  • 10 000 consultations reportées ou converties en télémédecine    

Chirurgies  

  • 17 000 patients sur la liste d’attente  
  • Augmentation de 50% depuis mars 2020  
  • 12 909 –moins de 6 mois d’attente  
  • 2 131 – 6 à 9 mois d’attente  
  • 1 481 – 9 à 12 mois d’attente  
  • 699 – Plus de 12 mois d’attente    

Consultations en cliniques externes

Rendez-vous en attente:  

  • 24 892 – Dans les délais  
  • 57 094 – Hors délais non prioritaires  
  • 5 308 – Hors délais prioritaires    

À voir aussi   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.