/news/politics
Publicité

L'Ancienne-Lorette: aucun chèque pour les Lorettains surtaxés depuis 2008, confirme Pageau

Des Lorettains sont furieux

Le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau, dit avoir les mains liées par les lois provinciales qui l’empêchent de rembourser les citoyens surtaxés avec un chèque.
Le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau, dit avoir les mains liées par les lois provinciales qui l’empêchent de rembourser les citoyens surtaxés avec un chèque. Photo Stevens LeBlanc


Le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau, a confirmé mardi qu’aucun chèque ne sera remis pour rembourser les citoyens surfacturés par l’agglomération de Québec depuis 2008.

• À lire aussi: Saint-Augustin-de-Desmaures: pas de chèque pour les citoyens surtaxés

• À lire aussi: Surtaxés depuis 2008, des Lorettains réclament leur dû

Contrairement au défunt maire Émile Loranger, M. Pageau, lui, n’a jamais promis une telle chose.

Lors de la dernière campagne électorale, il avait informé la population que la loi ne lui permettait pas de redistribuer les gains obtenus en cour – contre la Ville de Québec – sous forme de chèque.

Drapeau rouge

Un premier « drapeau rouge » avait été levé, fin 2018, rappelle-t-il.

L’administration avait alors identifié les trois seules options qui s’offraient à elle : baisser les taxes, réduire la dette ou payer comptant divers projets d’investissements.

Depuis sa rencontre avec la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, le 8 février dernier, il dit avoir « retourné toutes les pierres », mais les conclusions n’ont pas changé.

« J’ai demandé la possibilité de modifier la loi. J’avais même parlé d’un décret. Mais la réponse qu’on a, c’est qu’il n’y a aucune modification législative prévue à cet égard », nous a-t-il confirmé en entrevue, avant la séance du Conseil municipal en soirée.

« Je suis le premier déçu »

« Tout le monde a travaillé très fort là-dessus [...] Je comprends que certains citoyens vont être déçus. Je suis le premier déçu. On nous a dit : “Vous avez déjà les moyens de mettre de l’argent dans les poches des citoyens.” Je pense que le monde doit être lucide là-dedans », résume-t-il, visiblement résigné.

À l’heure actuelle, 21 M$ dorment dans les coffres de la Ville de L’Ancienne-Lorette.

Le maire promet d’élaborer un « plan de match » quant à l’utilisation de ces sommes « au bénéfice des citoyens ». 

Citoyens fâchés

Loin d’être convaincue par les explications du maire, une résidente s’est enflammée en soirée et n’a pas hésité à qualifier les élus de « voleurs ».

Elle estime que la Ville lui doit 5000 $. « Ça n’a pas d’allure ce que vous faites. C’est mon argent ! » a-t-elle balancé.

D’autres Lorettains furieux ont réclamé à leur tour les trop-perçus, invitant les citoyens à faire pression sur le gouvernement Legault.







Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.