/investigations/health
Navigation

Le voyage d’Arruda au Maroc suscitait des doutes

Notre Bureau d’enquête a obtenu des courriels internes échangés à l’époque

Quebec
Photo d’archives Stevens Leblanc Le Dr Horacio Arruda a choisi de faire un voyage au Maroc en février et mars 2020 malgré les doutes des fonctionnaires, comme le révèlent ces courriels internes que nous avons obtenus, dont nous publions ici des extraits.

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-directeur de santé publique Horacio Arruda a choisi de faire son voyage controversé au Maroc même si le plus haut diplomate québécois dans ce pays avait émis des doutes sur ce déplacement compte tenu de la pandémie de COVID-19.

• À lire aussi: Gestion de la pandémie: un expert en santé mentale dans la cellule de crise svp

• À lire aussi: En 2022, toutes les décisions sont politiques

• À lire aussi: L’attachée de presse de Dubé tente d'interrompre un échange avec le Dr Boileau

Des extraits de courriels échangés au sein de la fonction publique québécoise jettent un nouvel éclairage sur ce périple effectué au début de la pandémie par le Dr Arruda, qui a démissionné le 10 janvier.   

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Patrick Déry sur QUB radio :   

Notre Bureau d’enquête les a obtenus cette semaine à la suite de représentations des avocats de Québecor devant la Commission d’accès à l’information. Nous contestions une décision de ne pas les rendre publics prise par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Dès le 27 janvier 2020, le directeur du Bureau du Québec à Rabat (capitale du Maroc), Alain Olivier, écrit aux ministères de la Santé et des Relations internationales du Québec concernant le voyage prévu du Dr Arruda.

M. Olivier se demande s’il est encore pertinent d’organiser pour le Dr Arruda des rencontres en marge de la conférence à laquelle il doit assister. Un entretien avec le ministre de la Santé du Maroc et des visites d’établissements de recherche sont notamment envisagés.

« Vu la mobilisation actuelle des milieux de la santé publique au Québec et dans le monde autour de la lutte contre le coronavirus, le Bureau du Québec à Rabat attendra votre retour pour confirmer la participation du Dr Horacio Arruda à cette foire avant d’engager des demandes d’entretien en lien avec cette mission », écrit M. Olivier.

Quebec
Photo courtoisie

« Nous souhaitons, dans la mesure du possible, éviter de faire des demandes d’entretien à haut niveau qui puissent devoir être annulées », justifie le diplomate.

  • Écoutez la chronique de Jean-Louis Fortin, directeur du Bureau d'enquête de Québecor

Les premiers cas

À ce moment, de premiers cas viennent d’être détectés au Canada et en Europe.

« Nous suivrons l’évolution de l’état de surveillance pour le Québec et je vous tiendrai au courant si la mission a toujours lieu dans les prochaines semaines », lui répond alors Sarah Langevin, conseillère en affaires internationales au ministère de la Santé.

Quebec
Photo courtoisie

Le 13 février 2020, alors que le virus gagne du terrain, M. Olivier revient à la charge dans un autre courriel pour savoir si Horacio Arruda fera toujours le voyage.

« Nous connaissons bien sûr le contexte mondial actuel de santé publique et la mobilisation internationale, dont au Québec, autour de la lutte contre le coronavirus », écrit-il alors.

Quebec
Photo courtoisie

Situation incertaine

Son interlocutrice au ministère reconnaît alors que « la situation est très incertaine ».

« Pour le moment, sa mission tient toujours, mais il se pourrait également que la journée même il soit retenu à Québec », précise-t-elle.

Quebec
Photo courtoisie

Deux semaines plus tard, Horacio Arruda s’est bel et bien envolé pour le Maroc. Il s’est même permis de blaguer sur la pandémie lors d’un discours à Marrakech.

En juin 2020, critiqué par les oppositions péquiste et libérale, le Dr Arruda avait défendu ce voyage d’affaires et d’agrément. Le premier ministre François Legault l’avait également soutenu. 

« Avant le début mars [2020], il n’y a pas personne qui se doutait que le Québec serait durement frappé », avait plaidé M. Legault. 

  • Patrick Déry est tous les jours à l'émission de Benoit Dutrizac, 12 h 30 sur QUB radio :   

À voir aussi     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.