/finance/business
Navigation

Matériaux de construction: les prix élevés là pour rester... et pourraient encore grimper

GEN-Portrait de M Alexandre Lefebvre nouveau PDG de BMR
Photo d'archives, Agence QMI Le chef de la direction du Groupe BMR Alexandre Lefebvre au siège social de Boucherville. M. Lefebvre a dévoilé récemment les résultats financiers 2021 du quincaillier.

Coup d'oeil sur cet article

La flambée des prix notamment dans le secteur de la construction n’est pas passagère, prévient le chef de la direction du Groupe BMR, estimant que ces nouveaux tarifs « sont là pour rester » et qu’ils pourraient même encore grimper.

• À lire aussi: La pelle SnowPeeler traverse l’Atlantique

« Je me disais que cela allait être temporaire, l’inflation que nous avons vécue dans toutes les industries. Là, je suis forcé d’admettre que c’est là pour rester », a répondu le grand patron de la chaîne, Alexandre Lefebvre.

« J’avais un projet de résidence secondaire et j’ai décidé d’aller de l’avant, car je ne vois pas les prix de construction baisser dans un avenir à court terme. Je pense même que cela va continuer d’augmenter », a-t-il ajouté.

Par rapport à la même date l’an dernier, le prix du bois est encore plus élevé cette année. Récemment, Le Journal écrivait que le coût des principaux matériaux de construction a déjà plus que doublé en deux mois.

Selon des listes fournies à des entrepreneurs, le fameux 2 X 4 de 10 pieds en épinette est passé entre décembre et février de 3,89 $ à 9,66 $. Le contreplaqué et le gypse ont aussi encaissé de fortes augmentations.

  • Écoutez l'édito économique de Michel Girard diffusé chaque jour en direct 6 h 50 à QUB radio : 

Défis d’approvisionnement

Le Groupe BMR assure être sensible à cet enjeu qui a un impact direct sur le portefeuille des consommateurs. 

La direction affirme être plus agile et avoir développé des solutions afin de réduire ses coûts. L’objectif étant de limiter le plus possible les conséquences sur la facture des consommateurs.

Comme d’autres compagnies, le quincaillier québécois, qui est chapeauté par Sollio Groupe Coopératif, a dû jongler avec des défis d’approvisionnement en 2021. La direction dit être parvenue à remplir tout de même ses tablettes. 

« Je pensais que cette situation allait se résorber et que la chaîne d’approvisionnement viendrait à prendre le dessus, nous a confié M. Lefebvre, ce n’est pas le cas. Je pense que cela va demeurer très serrer encore un bon moment », a-t-il ajouté.

Il ne cache pas que son organisation doit également composer avec des tarifs de transport plus coûteux et il ne voit pas d’accalmie à l’horizon. 

Chiffre d’affaires record

L’an dernier, le Groupe BMR a enregistré un chiffre d’affaires record de 1,53 milliard $, éclipsant de 374 millions $ la marque de la cuvée précédente. 

« C’est une année historique, peut-être sans surprise compte tenu du contexte. Notre industrie a eu le vent dans les voiles. Les gens se sont précipités dans les centres de rénovation », a confié le chef de la direction.

La direction dit avoir profité du fait que plusieurs marchands indépendants se sont joints à l’enseigne. Le quincaillier a ajouté plus d’une dizaine de partenaires, ce qui a fait bondir ses ventes d’environ 100 millions $. 

La chaîne mise aujourd’hui sur un réseau de près de 280 magasins au Québec, en Ontario et dans les provinces maritimes. Ces derniers jours, un marchand indépendant de Cornwall, en Ontario, s’est joint à la famille.

« Nous n’avons perdu aucun marchand, l’an dernier », s’est réjoui M. Lefebvre. « Ce qui est encourageant, c’est que la moitié de ces nouveaux marchands a été signée en Ontario. Au Québec, nous sommes déjà un joueur dominant. Notre croissance à venir va passer beaucoup par l’Ontario », a-t-il poursuivi.


♦ La demande pour les produits de construction et saisonniers, qui ne s’est jamais essoufflée depuis le début de la pandémie, a également été salutaire pour le portefeuille du Groupe BMR.

5 questions à Alexandre Lefebvre    

1. Quels sont les projets dans les cartons du Groupe BMR ?

Nous regardons pour nos centres de distribution. Initialement, nous avions l’idée de centraliser nos opérations et de bâtir un très gros centre de distribution. Là, nous explorons plutôt l’idée d’ouvrir des centres de distribution satellites dans différentes régions du Québec et de l’Ontario pour être plus près de nos clients et pallier l’augmentation des frais de transport. 

On veut notamment un centre de distribution de 50 000 pieds carrés à Québec. C’est un investissement d’environ 10 millions $.


2. Pensez-vous que les défis d’approvisionnement des compagnies vont s’estomper en 2022 ?

Je ne pense pas. C’est à nous de compenser la difficulté d’approvisionnement.


3. Croyez-vous que le consommateur pourrait revoir des prix sur les matériaux comme ceux d’avant la pandémie en 2022 ?

C’est ce que je pensais il y a six mois. Présentement, je pense qu’on ne retournera jamais à des prix prépandémie. L’inflation est là pour rester.


4. Avez-vous toujours l’intention de devenir un acteur majeur pancanadien prochainement ?

À long terme oui, nous avons l’ambition d’être un joueur pancanadien. À court terme, nous voulons consolider notre position dans l’est du Canada, principalement en Ontario. Je pense qu’il y a une fenêtre d’opportunité pour nous de trois ans et après on va regarder le reste du Canada.


5. Combien de personnes souhaitez-vous embaucher pour la saison estivale ? Comment se déroule le recrutement ?

Nous avons réussi à faire de belles embauches ces dernières semaines. Nous avons les mêmes enjeux que tout le monde. On rentre dans notre période de pointe [plus de 1000 postes sont à pourvoir durant l’été au Groupe BMR]. C’est tout le temps un défi. Ce qui nous aide à recruter, ce sont nos valeurs coopératives. 

BMR en bref       

  • Chiffre d’affaires : 1,534 milliard $  
  • 8000 employés dans le réseau   
  • Près de 280 magasins   
  • Présent au Québec, en Ontario et dans les provinces maritimes       

Les hausses de prix de quelques matériaux de construction       

  • 2 X 4 10 pieds : 3,89 à 9,66 $  
  • Aggloméré Aspenite 4 X 8 – 7/16 po : 21,44 $ à 31,68 $  
  • Contreplaqué 4 X 8 – 1/2 po : 32 $ à 44,16 $  
  • Gypse 4 X 12 : 12 $ à 20,16 $   

Source : selon des tarifs donnés à des entrepreneurs

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.