/news/politics
Navigation

Un fonctionnaire sur dix empoche 100 000$ et plus

Le salaire moyen de la haute direction a bondi en 2020-2021

Complexe G
Photo Vincent Larin L’édifice Marie-Guyart, communément appelé le Complexe G, regroupe plusieurs ministères du gouvernement du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie n’a pas freiné la hausse de la rémunération dans la fonction publique. Le salaire moyen des hauts fonctionnaires a bondi de 5500 $ d’un coup et pour la première fois, un employé de l’État sur dix gagne 100 000 $ et plus.

• À lire aussi: Encore une hausse de salaire pour un délégué du Québec

Les ministères et organismes comptent toujours plus d’employés réguliers, année après année. La COVID-19 n’a pas changé la donne, même si elle tout de même ralenti la tendance.

Le Québec comptait 55 666 fonctionnaires en mars 2021, 532 personnes de plus que l’année précédente et 14,5 % de plus qu’il y a cinq ans, selon la plus récente mise à jour du Conseil du trésor.

Le porte-parole, Antoine Tousignant, a d’ailleurs tenu à souligner cette diminution de la croissance des effectifs de l’État, qui « est à son plus bas lors de la dernière année ».

Mais si on note une diminution du nombre d’ouvriers, de personnel de bureau, les gestionnaires sont toujours plus nombreux dans l’appareil public.

Salaire dans les six chiffres

La proportion des travailleurs de l’État dont la rémunération annuelle franchit la barre symbolique des 100 000 $ est toujours plus grande. Plus de 5300 fonctionnaires touchent désormais un salaire dans les six chiffres.

C’est d’ailleurs la rémunération des mandarins de l’État qui a connu la hausse la plus importante dans la dernière année. À l’orée de la pandémie, le traitement moyen des membres de la haute direction était d’un peu plus de 159 000 $. Une année plus tard, ils empochent en moyenne près de 165 000 $.

Durant la même période, les techniciens et les ouvriers ont vu leur salaire moyen augmenter de quelques dizaines de dollars, tandis que le traitement du personnel de bureau a diminué. 

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec déplore ce « deux poids, deux mesures ».

« Les gens que je représente, ce sont les plus bas salariés, ce n’est jamais eux qui vont bénéficier des largesses du gouvernement », soutient le président, Christian Daigle.

  • Écoutez la rencontre Lefebvre-Leclerc dès 07:57 au micro de Yasmine Abdelfadel sur QUB radio:

Services à la population

Il ajoute que ce sont pourtant ses membres qui donnent des services à la population et sont sans convention collective depuis avril 2020, faute d’une entente avec Québec.

Et puisqu’il privilégie l’embauche de gestionnaires au détriment des autres catégories d’emploi, le gouvernement doit se tourner à grands frais vers le privé pour combler ses besoins d’effectifs, insiste M. Daigle. 

Encore majoritaire (60 %) dans la fonction publique, la gent féminine est encore sous-représentée dans les postes décisionnels, peut-on également constater dans le portrait de l’effectif de l’État. 

Nombre de fonctionnaires   

Dans l’effectif régulier (à la fin de l’exercice financier)    

  • Mars 2017 : 48 622   
  • Mars 2018 : 51 381   
  • Mars 2019 : 53 466   
  • Mars 2020 : 55 134  
  • Mars 2021 : 55 666   

Selon le sexe (mars 2021)    

  • Hommes : 22 530 (40,5 %)    
  • Femmes : 33 136 (59,5 %)     

Selon le traitement (mars 2021)    

  • 100 000 $ à 109 999 $ : 1603  
  • 110 000 $ à 119 999 $ : 1272   
  • 120 000 $ et plus : 2454   

Traitement moyen des membres de la haute direction en ETC (équivalents temps complets)  

  • 2016-2017 : 151 225 $  
  • 2017-2018 : 153 702 $  
  • 2018-2019 : 156 428 $  
  • 2019-2020 : 159 345 $  
  • 2020-2021 : 164 879 $   

Source : Conseil du trésor. Ces données excluent les occasionnels, étudiants et stagiaires, de même que les réseaux de la santé et de l’éducation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.