/sports/hockey
Navigation

Les Sags l’emportent en fusillade face l’Armada

Ils comblent un déficit de 2 à 0 et l’emportent

Matej Kaslik (gauche) célèbre son 20e but de la campagne avec son coéquipier Vincent Fredette, mercredi, dans une victoire face à l’Armada au Centre Georges-Vézina de Blainville-Boisbriand.
Photo Roger Gagnon Matej Kaslik (gauche) célèbre son 20e but de la campagne avec son coéquipier Vincent Fredette, mercredi, dans une victoire face à l’Armada au Centre Georges-Vézina de Blainville-Boisbriand.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens de Chicoutimi se sont imposés par la marque de 3 à 2 en tirs de barrage face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, mercredi soir, au Centre Georges-Vézina, et ont ainsi pris leur revanche après s’être inclinés dimanche passé aux dépens de cette même formation.

« Le match de ce soir, c’est un copié-collé de ce qu’on doit faire pour gagner. On a eu des chances de marquer et un gardien qui a fait de gros arrêts. C’est aussi simple que ça », a déclaré l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, après la rencontre.

Le match a toutefois bien mal débuté pour la troupe de Chicoutimi, alors que Matteo Mann a redirigé une rondelle dans son propre filet pour permettre aux visiteurs de prendre les devants 1 à 0 après seulement 30 secondes de jeu.

La troupe de Bruce Richardson en a ensuite rajouté en première lorsqu’Alexis Gendron a porté la marque à 2 à 0 en récupérant un retour de lancer en avantage numérique.

Toutefois, les Bleus ne se sont pas laissé impressionner et Thomas Bégin a marqué son premier but dans la LHJMQ afin de réduire l’écart à un seul filet.

Matej Kaslik a ensuite emboîté le pas en deuxième période, en inscrivant son 20e filet de la campagne, et ce, directement sur la mise en jeu. Tout était alors possible avec un tableau indicateur affichant deux de chaque côté.

Troisième chaudement disputée

La première formation à marquer en troisième période prenait une sérieuse option sur la victoire, et ça, les deux équipes ont semblé l’avoir compris.

Malgré quelques chances de marquer pour les deux camps, les gardiens Sergei Litvinov et Charles-Édward Gravel ont fermé la porte chaque fois afin de forcer la tenue de la prolongation.

Ni Chicoutimi ni Blainville-Boisbriand n’a été en mesure de s’emparer de la victoire en prolongation, ce qui a forcé la tenue d’une séance de tirs de barrage.

Un but de Kaslik et trois arrêts du cerbère russe des Sags ont finalement permis aux représentants du Saguenay–Lac-Saint-Jean de s’emparer des deux points avec un gain de 3 à 2 en fusillade.


Les Saguenéens disputeront un deuxième match en 24 heures jeudi soir, alors qu’ils se mesureront aux Remparts, au Centre Georges-Vézina.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.