/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Des experts ne comprennent pas la stratégie militaire de Poutine

Coup d'oeil sur cet article

Après un début d’invasion marqué par des erreurs de calcul, la stratégie militaire russe en Ukraine est de plus en plus difficile à comprendre pour des experts en forces armées.

• À lire aussi: L'opération militaire en Ukraine «se déroule selon le plan», assure Poutine

• À lire aussi: [EN DIRECT] 8e journée de guerre en Ukraine: voici tous les développements

« Au niveau tactique, les Russes font une avancée opérationnelle qui va bien, analyse Simon Leduc, ex-officier de renseignements militaires. Au niveau stratégique, ça va mener à quoi ? Je ne comprends pas », poursuit-il.

Selon lui, l’armée russe est en voie de couper l’accès à la mer Noire aux Ukrainiens, notamment en bombardant la ville d’Odessa. Cela avantagerait la Russie du point de vue de ses forces navales tout en assénant un dur coup à l’Ukraine.

Mais M. Leduc a de la difficulté à voir un quelconque avantage qui découlerait désormais de cette invasion pour les Russes. 

« Même s’ils réussissent à faire un changement de gouvernement, leur gain est nul avec les dommages économiques des sanctions. »

Un plan B flou

Même sentiment chez Pierre St-Cyr, colonel à la retraite et ancien attaché de la Défense canadienne en Russie et en Ukraine, qui croit que l’échec de l’opération rapide qu’espérait accomplir la Russie est en train de lui créer d’énormes problèmes.

« Les Russes sont actuellement embourbés dans leur façon de faire les choses, croit M. St-Cyr. Le temps qu’ils prennent devient un enjeu parce que chaque jour, le risque que les informations sur la guerre se rendent à la population russe augmente et ça peut devenir un problème à l’intérieur du pays. »    

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Pierre St-Cy sur QUB radio: 

Depuis quelques jours, les bombardements se sont intensifiés sur plusieurs villes. Selon M. St-Cyr, cela a surtout comme objectif de miner le moral des Ukrainiens, qui avait été sous-estimé, et ainsi tenter de forcer le gouvernement de l’Ukraine à faire des concessions lors des négociations,

« Normalement, ils auraient dû prendre le pays en quelques jours, estime le médecin militaire à la retraite Marc Dauphin. Je pense que Poutine a fait un mauvais calcul et qu’il s’est peinturé dans un coin. »

Sur le terrain, les options pour prendre Kyïv et renverser le gouvernement se sont également complexifiées, selon M. St-Cyr. 

« J’ai des amis à Kyïv et ils ont leur AK47 dans le salon. Le Russe qui entre, il ne voit rien d’autre que des bâtisses et peut se faire tirer par n’importe qui derrière son rideau. Un contexte de guérilla urbaine, c’est très difficile pour un envahisseur. » 

La vie de Zelensky en danger?

Photo AFP

Au début de l’invasion, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait affirmé que les Russes souhaitaient l’assassiner lui et sa famille. Or, Pierre St-Cyr croit que la popularité monstre que le chef d’État a gagnée en quelques jours sur la scène internationale obligera les Russes à le garder en vie s’ils parviennent à mettre la main sur lui. 

« Il serait probablement capturé et ils s’en serviraient pour faire un procès monstre pour justifier leurs actes ou pour en faire une monnaie d’échange pour obtenir ce qu’ils veulent.»

– Avec l’AFP

À voir aussi         

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.