/sports/jo
Navigation

Brian McKeever : une légende du sport paralympique

Brian McKeever : une légende du sport paralympique
PHOTO COURTOISIE/Comité paralympique canadien

Coup d'oeil sur cet article

S’il y a un grand nom à retenir parmi les athlètes canadiens prenant part aux Jeux paralympiques de Pékin, c’est celui de Brian McKeever. 

• À lire aussi: Un déménagement profitable pour Lyne-Marie Bilodeau

• À lire aussi: [EN IMAGES] Les Jeux paralympiques de Pékin 2022 officiellement ouverts sur fond de conflit

L’Albertain compte déjà 17 médailles paralympiques, dont 13 d’or. Âgé de 42 ans, le skieur paranordique, qui souffre d’une déficience visuelle, est déjà le paralympien d’hiver le plus décoré au pays. Or, il pourrait très bien se servir de son séjour en Chine pour s’approcher des plus grands médaillés de l’histoire canadienne aux Jeux paralympiques.

McKeever ne peut évidemment pas rêver à l’ultime record du nageur Tim McIsaac qui, à une autre époque, a totalisé 28 médailles paralympiques, dont neuf lors des Jeux de Séoul, en 1988. Il pourrait toutefois continuer de gravir les échelons et retrouver l’athlète en fauteuil roulant Chantal Petitclerc (21), le nageur Michael Edgson (21) ou encore Benoit Huot (20), autre grand champion de la paranatation.

«Je ne connais personne qui s’entraîne plus fort que lui, vante Huot, à propos de McKeever. On peut chercher chez les athlètes olympiques ou paralympiques, on n’en trouvera pas.»

Il y a quatre ans, aux Jeux de Pyeongchang, McKeever avait récolté quatre médailles, dont trois d’or (sprint, 10km, 20km). Le natif de Calgary, qui souffre d’une déficience visuelle après avoir été diagnostiqué de la maladie de Stargardt quand il avait 19 ans, a déjà annoncé que les Jeux de Pékin seraient ses derniers.

En plus de ses exploits aux Jeux paralympiques, en compagnie de ses différents guides, dont son frère Robin, McKeever avait marqué l’histoire à Vancouver, en 2010. On l’avait aussi sélectionné dans l’équipe olympique, bien qu’il n’ait pas participé aux courses.

Des Québécois à surveiller

Parmi les Québécois présents à Pékin, le skieur para-alpin Alexis Guimond compte déjà une médaille paralympique dans sa collection, lui qui avait récolté le bronze au slalom géant à Pyeongchang. Le jeune homme de Gatineau, qui a maintenant 22 ans, avait aussi terminé quatrième en descente et au super-G.

Vétéran de l’équipe de parahockey, Dominic Larocque a pour sa part déjà gagné deux médailles paralympiques, soit le bronze à Sotchi (2014) et l’argent à Pyeongchang (2018).

Palmarès de Brian McKeever

Brian McKeever : une légende du sport paralympique
CARMINE MARINELLI/ QMI AGENCY

  • Pyeongchang (2018) : 3 or, 1 bronze
  • Sotchi (2014) : 3 or
  • Vancouver (2010) : 3 or
  • Turin (2006) : 2 or, 1 argent, 1 bronze
  • Salt Lake City (2002) : 2 or, 1 argent

Les plus grands médaillés canadiens aux Jeux paralympiques 

Chantal Petitclerc
Jack Boland, Toronto Sun
Chantal Petitclerc

  • Tim McIsaac (natation) – 28
  • Chantal Petitclerc (athlétisme) – 21
  • Michael Edgson (natation) – 21
  • Benoit Huot (natation) – 20
  • Stephanie Dixon (natation) – 17
  • Brian McKeever (ski de fond) - 17

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.