/opinion/columnists
Navigation

Les complotistes et Vladimir Poutine

Coup d'oeil sur cet article

La guerre en Ukraine serait une façon de nous faire oublier les effets néfastes de la vaccination contre la COVID-19. C’est ce que prétendent ces jours-ci les ayatollahs de la complosphère.

Pardon ? 

Rambo Gauthier, Maxime Bernier, Mel Goyer et une ancienne d’OD y sont allés de théories farfelues sur l’agression russe : la guerre contre l’Ukraine est une diversion, on a manipulé le discours de Poutine, le convoi des camionneurs et ce qui se passe en Ukraine : même combat. Bref, nos amis se sont trouvé un nouvel os à gruger.

  • Écoutez aussi la rencontre Stréliski – Cyr à l’émission de Geneviève Pettersen diffusée chaque jour en direct 15 h via QUB radio :

À la radio de Québec avec une lettre de l’alphabet comme nom, on parle depuis des jours de la propagande anti-Poutine à laquelle s’adonneraient les « autres » médias. Un animateur trouve même que ça fait tellement dur chez nous, qu’il a le goût d’aller en vacances en Ukraine. J’ai envie de lui dire : vas-y ! Une vidange de moins, comme vous dites. 

Plus de liens qu’on pense

Mais c’est quoi le rapport entre le mouvement anti-mesures et Vladimir Poutine ? Et pourquoi cette affection pour le président russe ?

C’est très paradoxal de les entendre crier LIBARTÉ d’un bord et de les voir aduler un dictateur de l’autre. Sauf que les derniers mois auront révélé les liens qu’entretiennent certains groupes complotistes avec des groupes d’extrême droite aux États-Unis et en Europe. 

Je souligne au passage que ces groupes sont habituellement fans de Trump. Trump aime Poutine. Ceci demeure une explication un brin simplette. 

Les complotistes et l’extrême droite partagent un objectif : celui d’annihiler le système occidental, qu’ils jugent corrompu. Ils n’en ont rien à battre des dommages collatéraux tant que la vérité, leur vérité, est rétablie. 

Le but, c’est de susciter le plus rapidement possible, d’accélérer la chute de notre système. Il est là, le terreau fertile, le point de jonction de tout ce beau monde. 

La table est mise, donc, et depuis longtemps. Et là, Poutine divertit les convives pendant que nos valeureux complotistes québécois avalent leur bortsch sans se poser de questions.

  • Écoutez aussi la rencontre Geneviève Pettersen et Marc-André Leclerc diffusée chaque jour en direct 14 h via QUB radio :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.