/sports/jo
Navigation

Jeux paralympiques: un départ en or pour la Canadienne Mollie Jepsen

Mollie Jepsen
Photo AFP Mollie Jepsen

Coup d'oeil sur cet article

La skieuse canadienne Mollie Jepsen a remporté une médaille d’or, samedi, aux Jeux paralympiques de Pékin, ayant dominé l’épreuve de descente féminine en position debout. 

Âgée de 22 ans, Jepsen compte maintenant cinq médailles paralympiques en carrière, puisqu’elle était montée quatre fois sur le podium aux Jeux de Pyeongchang, en 2018.

Cette fois, l’athlète de West Vancouver, qui a un handicap à une main et skie avec un seul bâton, a devancé la Chinoise Mengqiu Zhang et la Suédoise Ebba Aarsjoe. L’Ontarienne Michaela Gosselin a terminé cinquième.

Le Canada a remporté deux autres médailles dans cette première journée de compétition à Pékin.

L’Ontarien Mac Marcoux a obtenu l’argent après avoir pris la deuxième position à la descente de ski para-alpin pour les hommes avec déficience visuelle. Il partage l’honneur avec son guide Tristan Rodgers. Logan Leach, accompagné de son guide québécois Julien Petit, ont conclu l’épreuve au neuvième rang.

Au biathlon, Mark Arendz a remporté une médaille de bronze à l'épreuve masculine de 6 km position debout.

Une véritable gifle pour l'équipe de parahockey

Mollie Jepsen
Photo AFP

L’équipe canadienne de parahockey espérait assurément passer un message différent contre le rival américain pour amorcer le tournoi des Jeux paralympiques de Pékin.

Or, les Canadiens en ont eu plein les bras et ont été blanchis par le pointage de 5 à 0 à leur premier match, samedi. Il s'agit d'une claque au visage pour les représentants de l'unifolié.

«Nous devons nous rendre compte que nous faisons figure de négligés dans ce tournoi et que nous devrons nous battre pour la rondelle et trouver des façons de compter, a plaidé l’entraîneur-chef Ken Babey, au terme de ce premier résultat décevant. Nous devons nous efforcer de générer plus d’offensive et de meilleures occasions de marquer.»

Mollie Jepsen
Photo AFP

Dans cette partie contre les Américains, champions des trois derniers Jeux paralympiques, le Canada a été limité à huit tirs, dont un seul au troisième tiers. Le gardien québécois Dominic Larocque a pour sa part effectué 17 arrêts, étant déjoué quatre fois en deux périodes avant de céder sa place à l’auxiliaire Adam Kingsmill.

La formation canadienne aura l'occasion de se reprendre face à l’autre équipe du groupe A, la Corée du Sud, mardi.

Quatre points pour Farmer

Dans la rencontre de samedi, les Américains ont ouvert la marque en profitant d’une supériorité numérique après cinq minutes de jeu. Le dangereux Declan Farmer a orchestré une entrée de zone très rapide en territoire canadien. Il a débordé à la droite de Larocque avant de remettre la rondelle à son capitaine Josh Pauls, laissé seul devant le filet. Premier but et le ton était donné. Brody Roybal a ensuite porté un dur coup aux représentants de l’unifolié avec 11 secondes à jouer au premier engagement. Malik Jones, Josh Misiewicz et Farmer ont été les autres buteurs.

À 24 ans, Farmer a terminé la rencontre avec un but et trois mentions d’aide, devenant ainsi le meilleur marqueur américain de l’histoire des Jeux paralympiques avec un total de 25 points.

Antoine Lehoux et Anton Jacobs-Webb sont les deux autres Québécois à porter l'uniforme du Canada à Pékin.

– Avec la collaboration de Sportcom

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.