/news/health
Navigation

La désinformation chez les médecins, une pratique dangereuse selon plusieurs experts

Coup d'oeil sur cet article

Un petit nombre de médecins au Canada partageraient de la fausse information et des points de vue non scientifiques sur la COVID-19, ce qui nuirait à la réponse de la population face aux mesures sanitaires et pourrait fragiliser la confiance envers les autorités publiques et les institutions, estiment plusieurs experts.

Selon les informations obtenues par le Globe and Mail, les autorités sanitaires sont sous pression afin de sévir contre les médecins et autres professionnels de la santé qui disent des choses fausses, voire trompeuses, ou qui prescrivent des traitements qui ne sont pas approuvés par Santé Canada.

Déjà en automne dernier, le Collège des médecins de l’Alberta a été amené à intervenir à cinq reprises. Ces interventions faisaient suite à des plaintes concernant des médecins véhiculant de la désinformation au sujet de la COVID-19.

En janvier, ce fut au tour de l’Ontario de se pencher sur le sujet alors que des médecins auraient offert de fausses exemptions à la vaccination contre le virus. Le Collège des médecins de la province avait alors indiqué que le gouvernement provincial devrait faire des changements afin d’aider à faire face à la hausse des plaintes.

Dans un communiqué émis en février, le Collège des médecins de l’Ontario a précisé que 40 enquêtes étaient en cours et que sept licences ont été suspendues en raison de désinformation faite par des professionnels.

Malheureusement, cela ne semble pas assez, estiment plusieurs experts, qui voudraient voir de nouvelles mesures de la part des collèges afin de résoudre ce problème croissant. «C’est l’obligation légale des collèges de protéger les intérêts fondamentaux du public», a mentionné Timothy Caufield, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit et politiques de la santé à l’Université de l’Alberta, dans un courriel envoyé au Globe and Mail.

M. Caufield indique aussi que la désinformation, lorsqu’elle provient d’un professionnel de la santé, peut avoir un effet très dommageable. Il explique que les médecins et les scientifiques qui en font gagnent rapidement la confiance de la population, car ils donnent des réponses simples à des questions complexes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.