/news/consumer
Navigation

Terminé les compteurs d'eau à Nicolet

Coup d'oeil sur cet article

Nicolet a décidé de laisser tomber ses compteurs d'eau pour passer à tarification fixe, jugeant que ceux-ci ne permettent pas de faire diminuer la consommation d’eau potable dans la ville.  

Désormais, le prix annuel de l'eau sera fixé à 185 $ pour une maison unifamiliale et à 125 $ pour les édifices à plus de deux logements. Les propriétaires de piscine devront aussi débourser 50 $ en prévision du remplissage.

«Maintenant, on s'assure que tout le monde paye un montant. Il y a une certaine équité», a expliqué la mairesse Geneviève Dubois.

Le système, déjà adopté par 95 % des municipalités, permettra de mieux gérer les finances, mais aussi les ressources humaines.

«Ça a été 415 000 $ d'achat de compteurs. C'est près de 300 000 $ aussi en coût de fonctionnement. Ça aurait pu coûter beaucoup plus cher que ça, parce qu'on a mis une attente, disons, pour en acheter davantage. On aurait pu parler de près d'un million», a fait savoir le directeur général de la Ville, Mathieu Audet.

«On a environ de cinq à dix personnes qui travaillent souvent à l'année longue pour la gestion des compteurs, pour la lecture, les vérifications, les bris», a renchéri le directeur des travaux publics, Stéphane Nourry.

Selon un rapport de la firme indépendante YHC, mandatée par la Ville, 84 % des utilisateurs du réseau d'aqueduc sont considérés comme habitués au compteur et seraient moins sensibles à la tarification au mètre cube. Le rapport montre également que 90 % de la consommation est dédiée aux usages quotidiens, comme la lessive, la douche et la cuisine. En plus bref, le compteur ne serait pas utile pour modifier les habitudes de consommation, a assuré M. Audet.

«Les gens ne se demandent pas "est-ce que je prends une douche un peu plus longue, ça va me coûter 48 sous . Est-ce que je fais mon lavage de blancs, ça va me coûter 52 sous"», a imagé le directeur général.

La technologie des compteurs manuels a fait son apparition en 1985 à Nicolet. Un système qui fonctionnait pour l'époque, mais plus maintenant, a soutenu la mairesse. 

«Maintenant, avec tous les frais inhérents qui sont attachés aux compteurs d'eau et les impacts qui ne sont pas à la hauteur de ces frais-là, pour nous, c'était évident qu'il fallait passer à une façon de faire», ajoute Geneviève Dubois.

Seuls les commerces, industries et établissements agricoles auront toujours un compteur. Il sera remplacé par un compteur numérique. Ce sont les plus grands consommateurs d'eau, qui représentent 35 % de l'utilisation totale de la ressource sur le territoire de la Ville.

Si la consommation en eau connait une importante augmentation avec la nouvelle tarification, Nicolet pourrait décider de retourner au système de compteurs. La mairesse a toutefois bon espoir d'arriver à réduire la consommation globale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.