/news/green
Navigation

Vers un hiver historique au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

L'hiver que l'on connaît s'annonce historique au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

La région a reçu tout près de 330 centimètres de neige jusqu'à maintenant, soit environ un mètre de plus que les précipitations normales, et ce n'est pas terminé. D'autres accumulations sont prévues dans les prochains jours.

Ces bordées qui ne cessent de s'accumuler donnent cependant de sérieux maux de tête aux déneigeurs privés et municipaux, qui ne savent plus où mettre toute cette neige. Les sites municipaux de dépôt de neige sont pratiquement combles.

«C'est présentement le deuxième pire hiver en 30 ans. Et on s'attend probablement que ça risque d'être le pire en 30 ans. Les 10 dernières années, on était sous les moyennes annuelles. On a tendance à oublier que c'est possible d'avoir de grosses quantités de neige. Mais oui, c'est un hiver qui est difficile, on va se l'avouer», a affirmé le président de la Commission des travaux publics à la Ville de Saguenay, Jimmy Bouchard.

À Saguenay, les équipes venaient à peine de reprendre le dessus, quand la neige tombée dans les dernières heures a fait en sorte que tout le travail était à recommencer.

«On avait juste réussi à se sortir la tête de l'eau. Là présentement, 20 centimètres tombés hier. On attend encore 15 centimètres ce soir, assurément que c'est à recommencer», a indiqué Jimmy Bouchard, en ajoutant que la Ville allait concentrer ses efforts à dégager les trottoirs, surtout à proximité des écoles, en prévision du retour en classe de mardi matin.

Dans plusieurs quartiers résidentiels, il est devenu difficile de circuler. Les terrains privés sont remplis de neige; cette dernière déborde sur la voie publique.

«Quand on souffle notre neige, on ne sait plus où la mettre. On prie pour ne pas que ça déboule sur les maisons et dans l'entrée du voisin», a expliqué Nathalie Tanguay, de chez Déneigement Robin Morin.

Pour les déneigeurs privés, c'est un hiver à oublier, car les profits ne seront pas au rendez-vous.

D'ailleurs, peu importe l'entreprise, les clients doivent s'attendre à voir leur facture de déneigement grimper l'an prochain.

«Je ne suis pas capable de donner un chiffre. On va commencer par terminer la saison. Mais c'est sûr et certain que l'année prochaine, il y a une augmentation, c'est sûr. Ce n'est pas juste le prix des carburants, c'est sur tout. Je regarde juste au niveau de mes assurances comment ça a augmenté cette année», a ajouté Mme Tanguay, qui espère que l'hiver ne s'éternisera pas.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.