/news/currentevents
Navigation

Escalade de violence sur une maison de ville à Terrebonne

Le voisinage craint de plus en plus pour sa sécurité

Escalade de violence sur une maison de ville à Terrebonne
Photo Agence QMI, Pascal Girard

Coup d'oeil sur cet article

TERREBONNE | Des résidents d’un quartier tranquille se disent inquiets pour leur sécurité alors que leurs voisins, dont la résidence a été la cible de coups de feu dans la nuit de mardi, semblent victimes d’une escalade de violence.

« C’est inquiétant ! Des bris de vitres, et là, des impacts de balles », a lancé mardi un résident abasourdi de la rue Populaire à Terrebonne, dans Lanaudière.

Escalade de violence sur une maison de ville à Terrebonne
Photo Agence QMI, Pascal Girard

Peu après minuit, des coups de feu ont été tirés dans la grande fenêtre donnant sur le salon, à l’avant de la maison de ville. 

Personne n’a été blessé, mais il ne s’agissait pas de la première attaque à cette adresse. Quelques résidents du secteur ont confié mardi craindre pour leur sécurité, voyant que les crimes commis sont de plus en plus dangereux. Aucun n’a accepté de donner son identité, par peur de représailles.

En début d’année, la voisine immédiate s’est fait vandaliser sa porte-fenêtre arrière.

Escalade de violence sur une maison de ville à Terrebonne
Photo Agence QMI, Pascal Girard

« Ils ont garroché une brique. Ç’a défoncé la première vitre, s’est-elle contentée de dire. Je ne veux pas de problèmes. Je vis déjà assez de dommages collatéraux. »

Peu après, un ou des suspects ont lancé un objet qui a fracassé la même fenêtre que lors de la plus récente frappe, mardi. Les propriétaires des lieux auraient ensuite barricadé celle-ci avec du contreplaqué.

« Mais dix jours après, quelqu’un a mis le feu [à la planche] à l’aide d’un bidon d’essence », a rapporté le résident.

Les événements de la nuit de mardi n’ont fait qu’inquiéter davantage le voisinage.

Escalade de violence sur une maison de ville à Terrebonne
Photo Jonathan Tremblay

« On pensait que c’était fini. Ça faisait au moins un mois [qu’il n’y avait rien eu]. Et là, ils sont venus tirer, a poursuivi un voisin, expliquant que tous les propriétaires de ce nouveau développement y étaient depuis 2020, au maximum. On n’a rien contre nos voisins. On les connaît pas. »

« On est juste à côté. Si on est dans la trajectoire quand il ne faut pas... » a soufflé une résidente, sans terminer sa phrase.

Présence policière

Certains ont d’ailleurs remarqué une surveillance plus accrue dans leur quartier depuis les premiers événements.

« On portait une attention spéciale depuis les derniers mois à la suite de trois événements de méfaits. Des patrouilles préventives étaient faites depuis. Puis ce matin, on a eu ça. Le couple était à l’intérieur lorsqu’ils ont entendu les détonations », a raconté Joël Lamarche, capitaine de la police de Terrebonne.

Escalade de violence sur une maison de ville à Terrebonne
Photo Jonathan Tremblay

Rien ne laisse croire aux autorités que les propriétaires de l’endroit auraient quelque chose à se reprocher.

« On n’a pas encore dormi. On ne sait pas c’est quoi, on ne sait pas d’où ça vient. On est sous le choc. On vient de passer 14 heures au poste de police », a laissé tomber mardi un des propriétaires, se disant trop ébranlé pour témoigner à visage découvert.

Mardi, des caméras de surveillance étaient visibles à l’avant et à l’arrière des maisons de ville entourant celle qui a été ciblée.

– Avec Frédérique Giguère

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.