/sports/opinion/columnists
Navigation

Toute l’attention sur la Ligue des champions

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal ne connaît pas un début de saison à tout casser en MLS avec deux défaites d’entrée, dont la plus récente, samedi, contre l’Union de Philadelphie. Ce qui est positif provient plutôt de la Ligue des champions de la CONCACAF. Et on espère que ça va continuer, car, pour le moment, c’est la seule chose qui amène un peu de joie.

Et je pense que c’est tout de même normal, même si ce n’est pas nécessairement bon. La concentration des joueurs et leur énergie sont plus portées vers la Ligue des champions, qui est une compétition assez courte, que le championnat MLS. Ils auront tout de même le temps de se reprendre.

Samedi dernier, on a eu la chance de voir un adversaire sérieux, qui est un bon exemple d’une équipe qui semble être parmi les favoris cette saison. Et l’Union n’est pas seulement une équipe en mesure de bien faire, mais elle pourrait même se rendre jusqu’au bout et remporter la Coupe MLS.

Même si elle perdait 1-0, la formation de Philadelphie est restée calme et a continué d’avoir un jeu d’ensemble et une qualité indéniables. Il n’y a eu aucune panique. Même si l’Union n’a pas dominé le CF Montréal, il était facile de constater que c’est une équipe dangereuse qui est en mesure de remporter ce type de match. Il n’y a eu aucune frustration et la confiance est restée intacte. Les joueurs ont été en mesure de remonter la pente.

Malgré un carton rouge, la façon de faire de l’Union était toujours aussi organisée.

Problème de profondeur

Pour le moment, il semblerait que Wilfried Nancy ait un problème de profondeur avec son effectif. 

L’absence de Romell Quioto et d’autres joueurs, particulièrement chez les attaquants, lui crée des maux de tête.

L’entraîneur-chef n’avait pas les atouts pour revenir dans le match face à l’Union. 

Il n’avait pas assez d’options offensives. Il lui manquait quelqu’un qui était en mesure de faire tourner le match de côté.

Une tâche difficile

Demain, une tâche encore une fois très difficile attend le CF Montréal. Ce sera probablement encore plus compliqué que le Santos Laguna. Cruz Azul est reconnu au Mexique, historiquement, comme l’une des meilleures équipes chaque année. La performance du CF Montréal doit être à son maximum pour se donner une bonne opportunité de se qualifier lors du match-retour.

Ce sera compliqué puisque Cruz Azul risque d’avoir l’avantage en possession de ballon. Montréal devra être efficace en attaque et rester discipliné en défensive.

Le CF Montréal devra voyager au Mexique, là où tout récemment des violences ont éclaté dans un stade de soccer. La violence, malheureusement, je l’ai déjà vécue personnellement. En Grèce, il y en avait avant, pendant et après le match. Et c’était quelque chose de trop commun, quelque chose que personne ne veut voir.

Et ça arrive particulièrement dans des pays où il y a une grande culture du soccer. On a de la difficulté à comprendre ça en Amérique du Nord. La frustration personnelle, ou même politique, ça peut ressortir dans des matchs de soccer.

J’espère que ça ne va pas influencer ni le match ni les joueurs du CF MTL, demain, au Mexique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.