/lifestyle/food
Navigation

Dans la cuisine avec Lara Fabian: pour l'amour des plaisirs de la table

0312 Zeste

Coup d'oeil sur cet article

Lara Fabian présente Je passe à table, un ouvrage tout en authen-ticité et en gastronomie dans lequel elle se raconte comme jamais. Elle revient sur sa vie, ses voyages, ses déménagements, sa carrière, ses rencontres amoureuses, ses passions gourmandes, et sur ce qui, dans les plaisirs de la table, nourrit le corps et l’esprit, et cultive son goût de la vie.

0312 Zeste
Photo courtoisie, Libre Expression

Questionnaire gourmand 

Le livre commence par une citation : « Le plaisir de la table est de tous les âges, de toutes les conditions, de tous les pays et de tous les jours ; il peut s’associer à tous les autres plaisirs et reste le dernier, pour nous consoler de leurs pertes ». - Anthelme Brillat-Savarin.

Pensez-vous aussi, Lara, que le plaisir de la table est un plaisir majeur ?

Tout à fait, c’est essentiel. À table, un bon repas met tout le monde d’accord, quelle que soit la conversation, qu’elle soit géopolitique ou religieuse, quel que soit notre rang social. Le repas dissout toutes formes de discorde, mais peut en revanche aussi animer toutes discussions fondamentales.

Avez-vous une petite routine du matin ? Thé ou café ?

Le matin, lorsque je me lève, je ne mange pas tout de suite, je prends pour commencer de l’eau. Quelques heures plus tard, je vais faire un jus de fruits qui aura beaucoup de goût, mais qui sera aussi détoxifiant. Moitié légumes et moitié fruits pressés à froid, surtout lorsqu’il fait beau. L’hiver, ce sera plutôt un thé Earl Grey à la bergamote avec un peu de miel, ou sinon un café avec du lait de noix de macadamia.

0312 Zeste
Photo, Geneviève Charbonneau

Croissant ou gruau, fruits... ?

Des fruits : des kiwis, des oranges, des fraises.

Puisque vous ne consommez plus de gluten, vous avez des équivalents qui vous sustentent et vous comblent ?

Je ne consomme plus de farine de blé pour m’assurer un mieux-être, car cela m’occasionne un grand inconfort.

Il existe de très bons pains sans gluten aujourd’hui, surtout en Italie, alors je ne me sens pas en restriction.

J’aime aussi Le Pain des fleurs.

Végé ou carné ?

C’est vrai que je suis une grande consommatrice de légumes et de fruits. J’aime les produits de saison, locaux, bios le plus possible. Mais si je suis convaincue que la viande que je vais consommer est de grande qualité et qu’elle a été produite dans des règles rigoureuses et éthiques, je vais en consommer de temps en temps, surtout si elle est locale.

Lara Fabian indique être une grande consommatrice de fruits et légumes, locaux et bios autant que possible.
Photo, Geneviève Charbonneau
Lara Fabian indique être une grande consommatrice de fruits et légumes, locaux et bios autant que possible.

Viande ou poisson ?

Je m’assure que la pêche soit éthique. Il faut avoir le sens de la mesure et être conscient de la surpêche et des excès. J’ai un petit réseau de producteurs locaux qui sont sensibles à leurs façons de faire et je leur fais confiance. La consommation de poisson est sur le même registre, il faut que ce soit de la pêche raisonnée et respectueuse.

Fromage ou dessert ?

Pour les fromages, je suis intolérante au lactose alors je mange parfois du fromage de chèvre, des fromages à pâte ferme comme du pecorino, du romano ou du pepato. De temps en temps, du gorgonzola. Pour les desserts, plutôt des sorbets aux fruits, des gelato, de la glace aux amandes, une bonne mousse au chocolat.

Avec le steak, salade verte ou frites belges ?

La salade, mais aussi des frites, des pommes de terre à chair jaune que je coupe épaisses et que je cuis dans un peu d’huile de pépin de raisin et une touche d’huile d’olive.

Caramel ou chocolat ?

Chocolat noir, mais pas à trop haute teneur de cacao, pas trop amer quand même.

Une bonne adresse pour le chocolat ?

Gendron confiseur chocolatier, à Longueuil. Danielle Gendron est un maître, ses chocolats sont divins.

Gâteau ou biscuits ?

Il y a de très bons biscuits sans farine. Mais je les fais aussi moi-même avec la farine sans gluten Steve’s, avec laquelle je fais aussi des mini-savarins, montés de crème fouettée et pêches confites. Comme dessert, je fais aussi des pavlova---, de la soupe aux fraises, du tiramisu, de la mousse au chocolat et Nutella, une recette qui est dans mon livre.

Bière ou vin ?

Vin. J’aime beaucoup les amarones et Le Nero d’Avola de mon île (La Sicile), et aussi les cabernets sauvignons américains. Pour les grandes occasions, Gevrey-Chambertin.

Avez-vous un accessoire de cuisine chouchou ?

J’avais une grande cocotte All-Clad à très haut rebord. J’aimerais en retrouver une, car cela permet de faire un grand plat que l’on dépose au centre de la table, c’est parfait. Sinon, un ouvre-bouteille, évidemment.

Avez-vous un petit rituel lorsque vous préparez les repas ? Petit verre de vin, musique d’ambiance, vous chantez...

J’aime mettre de la musique classique, Mozart, Beethoven, les grands compositeurs, un verre de vin et c’est parfait.

Avez-vous une recette chouchoute que vous faites à vos invités pour leur faire plaisir ?

J’aime les préparations qui cuisent longtemps, qui mijotent, le plaisir de déposer au centre de la table un grand plat généreux avec beaucoup de saveurs, comme un osso buco. Je sais que je vais faire plaisir avec le risotto que je maîtrise bien, comme le risotto à la courge butternut et aux crevettes de Matane.

Dites-nous qu’il vous est déjà arrivé de servir un plat complètement raté... (rire)

J’avais fait un poulet à la cacciatore (à la tomate) et j’ai brûlé les tomates. Finalement, la chair des tomates est devenue par la surcuisson presque comme un miel de tomate. Ma fille a décrété que c’était le meilleur poulet cacciatore qu’elle ait mangé.

Une découverte culinaire ?

Les yaourts au lait de coco au citron de la marque Riviera.

Yaourt au lait de coco au citron de la marque Riviera.
Photo courtoisie
Yaourt au lait de coco au citron de la marque Riviera.

Ça sentait quoi chez vous, dans la cuisine, lorsque vous étiez petite ?

Basilic, oranges, le pain chaud et la sauce tomate.

Carnets d’adresses  

Vos restos préférés au Québec ?

Park, rue Victoria, à Montréal, et Monarque, rue Saint-Jacques, à Montréal

Un plat du restaurant Park, rue Victoria, à Montréal.
Photo courtoisie
Un plat du restaurant Park, rue Victoria, à Montréal.

Produits culinaires chouchous ?

La cerise enrobée de crème vanillée et de chocolat de chez Gendron.

Plat préféré au restaurant ?

Pour la fraîcheur, si je suis en confiance de la provenance, un plat de poisson cru. Un tataki, sauce Ponzu.

Le restaurant Monarque, rue Saint-Jacques, à Montréal.
Photo courtoisie
Le restaurant Monarque, rue Saint-Jacques, à Montréal.

De quoi ne pouvez-vous pas vous passer en cuisine ?

Huile d’olive et ail.

Les plats que vous aimez beaucoup ?

Les risottos aux légumes ou aux champignons, les boulettes sauce tomates, kefta de poisson, poires au gorgonzola.

Risotto aux champignons.
Photo Adobe Stock
Risotto aux champignons.

Gourmandise coupable ?

Un rajout de crème fouettée sur la mousse au chocolat.

Votre style de cuisine préférée ?

Italienne, japonaise, marocaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.