/lifestyle/techno
Navigation

Sondage TD: la moitié des Québécois se sentent vulnérables à la fraude

Sondage TD: la moitié des Québécois se sentent vulnérables à la fraude

Coup d'oeil sur cet article

La cybersécurité était déjà très importante ces dernières années, et elle le deviendra encore plus cette année sous la pression des organisations criminelles de cyberpirates qui foisonnent dans les États-voyous qui ciblent toutes les entreprises privées et publiques en Occident.

Dernier exemple, Samsung vient de confirmer une violation majeure de ses serveurs dont près de 200 gigaoctets de données confidentielles, de code source et d’algorithmes de déverrouillage biométriques ont été piratés.

À plus petite échelle, la fraude en ligne continue en douce et silencieusement de faire des ravages au sein de la population en général, tant sur le plan financier que psychologique.

Les 10 fraudes les plus courantes
Centre antifraude du Canada
Les 10 fraudes les plus courantes

La moitié des Québécois évitent de parler de fraude

À l’occasion du mois de la prévention de la fraude, la Banque TD a dévoilé les résultats de son sondage qui révèle que la moitié (50%) des Québécois sondés disent ne pas parler de prévention ni de protection en matière de fraude avec leur entourage.

Le quart, 25 %, affirment avoir reçu d’inconnus des conseils de placement en ligne, notamment sur les médias sociaux ou les plateformes de messagerie directe.

Le sondage TD révèle entre autres que :

  • 25 % des Québécois disent avoir été la cible de tentatives de fraude dans la dernière année, dont 44 % ont eu lieu par téléphone, et 46 % par courriel ou message texte.
  • 47 % des Québécois se sentent vulnérables à la fraude.
  • 82 % des répondants sont d’avis que plus on passe de temps en ligne, plus les risques sont élevés.

Par téléphone, courriel...

Quatre Canadiens sondés sur dix (37 %) ont été la cible de tentatives de fraude dans la dernière année, dont 64 % ont eu lieu par téléphone et 58 % par courriel ou message texte.

Si les gens ne se renseignent pas suffisamment bien avant de prendre une décision financière, ils risquent de perdre leur mise de fonds ou leur investissement en raison d’une fraude.

Les trop belles occasions, l’appât de gains faciles, tout cela au travers des technologies de communication représente des affaires d’or pour les gens malhonnêtes.

« D’après le Centre antifraude du Canada, en 2021, les Canadiens ont perdu en tout 163,9 millions de dollars à cause d’arnaques liées aux placements; c’est la fraude déclarée qui a été la plus coûteuse au pays durant cette période. »

Dix fraudes les plus courantes selon le préjudice financier
Centre antifraude du Canada
Dix fraudes les plus courantes selon le préjudice financier

Prévenir et sensibiliser

Voici des conseils de la TD à l’intention des Canadiens qui veulent savoir comment mieux se protéger, et mieux protéger leurs proches, contre la fraude financière. Des conseils utiles quelque soit la banque.

  • Vérifiez si la demande est légitime. – Si vous recevez un appel d’une personne qui prétend travailler pour un organisme gouvernemental ou une institution financière et qui vous demande de donner des renseignements confidentiels, de participer à une enquête ou – explicitement – de mentir à vos amis, à votre famille ou à d’autres personnes, il pourrait s’agir d’une tentative de fraude. Dans le doute, raccrochez et composez le numéro au dos de votre carte de débit ou de crédit, ou consultez le site Web de l’organisme ou de l’institution pour trouver les véritables coordonnées.
  • Méfiez-vous. – Si quelqu’un vous donne des conseils sans que vous en ayez demandé, faites preuve de méfiance et renseignez-vous comme il faut (notamment sur l’entreprise et la licence professionnelle de la personne) avant de prendre une décision d’ordre financier, surtout si on vous incite à agir rapidement. Ne cliquez pas sur un lien qui provient d’une adresse courriel ou d’un numéro de téléphone que vous ne reconnaissez pas.
  • Parlez-en à votre famille et à vos amis. Si vous recevez un appel ou un message frauduleux, parlez-en. Vous contribuerez à protéger les autres en leur relatant votre expérience. Pensez aussi à lire et à leur relayer les ressources et les conseils de la TD sur la fraude, dans une optique d’information et de protection.
  • Prêtez attention aux alertes de fraude qu’on vous envoie. – En vous abonnant à des services gratuits comme Alertes de fraude TD, vous recevrez des messages textes qui vous alerteront si une activité suspecte est décelée dans vos comptes bancaires personnels.
  • Verrouillez ou bloquez votre carte de crédit au besoin. – Vous pouvez verrouiller votre carte de crédit si vous l’avez égarée, ou bloquer les achats internationaux en personne quand vous ne voyagez pas à l’étranger.
  • Protégez votre NIP et vos mots de passe. – Personne d’autre que vous ne devrait connaître vos mots de passe et votre NIP, pas même les membres de votre famille. Votre banque ne vous demanderait jamais ces renseignements. Ne donnez jamais vos renseignements personnels confidentiels ou vos codes d’accès (comptes et autres) à quiconque, que ce soit en personne, au téléphone ou en ligne.
  • Consultez régulièrement vos relevés, vos comptes en ligne et vos applications bancaires. – Vous pourrez ainsi détecter d’éventuelles opérations frauduleuses plus rapidement. Les applications de gestion des dépenses peuvent se révéler utiles. C’est notamment le cas de l’appli Dépense TD, qui envoie des avis d’opération d’achat en temps réel, une fonction qui vous permet de repérer rapidement une opération frauduleuse.

Document de la Banque du Canada

Pour en savoir davantage, consultez l’excellent document réalisé par la Banque du Canada pour détecter les tentatives de fraude et comment la contrer.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.