/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Nos auteurs

Journée internationale du riesling

Journée internationale du riesling
Photo Patrick Désy

Coup d'oeil sur cet article

Le 13 mars est officiellement la Journée internationale du riesling, créée par l’Institut du vin allemand.

L’idée est évidemment de promouvoir ce noble cépage qui peut donner parmi les plus grands vins blancs de la planète, mais surtout de démystifier les mythes qui l’entourent. Le premier, qui est aussi le plus tenace, est celui qui prétend que le riesling est un vin sucré. Que nenni ! Bien que la production de riesling en Allemagne ait longtemps été dominée par des vins avec des taux de sucre résiduel élevés (en partie pour pallier l’acidité souvent prononcée, ce qui permet d’obtenir de l’équilibre en bouche), la plupart sont aujourd’hui bien secs. On peut notamment les repérer lorsqu’ils portent la mention «trocken» sur l’étiquette, qui se traduit en français par «sec».

Cela dit, rien n’est simple dans le monde du vin. La législation allemande considère en effet un vin comme étant sec jusqu'à une teneur maximale en sucre résiduel de 9 grammes par litre. Tout revient à nouveau au sacro-saint équilibre sucre-acidité. Autrement dit, certains vins avec plus de 4 grammes de sucre résiduel (la norme reconnue ailleurs en Europe pour désigner un vin sec) peuvent paraître parfaitement secs au palais grâce à leur acidité prononcée. Sans ce sucre résiduel, l’acidité du vin vous ferait tellement grimacer que vous pourriez en perdre vos dents! J’exagère à peine...

Malgré ces subtilités, gardez en tête que le riesling possède une étonnante propension à faire ressortir le caractère du terroir d’où il provient. Le sommelier Alain Bélanger, fin connaisseur de vins allemands et autrichiens, aime à dire que le riesling, c’est comme de «l’eau de roche». Planté au bon endroit et habilement vinifié, il peut donner des vins époustouflants. Ceci expliquant cela, le riesling ne cesse de gagner en popularité, et le Québec ne fait pas exception.

En voici trois qui vous permettront d’en explorer quelques facettes.

Buvez moins. Buvez mieux.

Frey, Riesling 2020, Rheinhessen, Allemagne 20,40 $ - Code SAQ 13839745 – 12,5 % - 4,7 g/L – Biologique

C’est l’archétype du bon riesling équilibré. Des flaveurs d’agrumes, d’abricot et de coriandre. Une bouche ample, à peine sucrée, mais l’acidité apporte une belle vivacité et donne l’impression de croquer dans le fruit. Servir bien frais à l’apéro avec un bol de croustilles ou pour accompagner vos fritures préférées.

★★ 1⁄2 $$

Donnhoff, Tonschiefer Riesling Trocken 2020, Nahe, Allemagne 34,50 $ - Code SAQ 14574208 – 12 % - 3,5 g/L

Un riesling élaboré par l’un des meilleurs producteurs d’Allemagne. Il provient de vignobles du Leistenberg (dans la Nahe) qui se distinguent par des sols argilo-schisteux, d’où le nom

«Tonschiefer» qui veut dire «ardoise d’argile». On pourrait situer le niveau qualitatif de ce riesling entre un village et un premier cru de Bourgogne. Tonalités de pêche, de zeste de lime, d’abricot et de poussière de roche. Un vin cristallin (la fameuse «eau de roche» d’Alain Bélanger) au tactile épuré, vibrant et délicat. Finale saline et vaporeuse. Attention : indice de picolabilité élevé !

★★★ 1⁄2 $$$ 1⁄2

Siegloch, Sandhase Riesling Trocken 2019, Landwein, Allemagne 35,75 $ - Code SAQ 14468931 – 12,5 % - 1,4 g/L

Amateurs de vins orange, sachez que le riesling peut donner d’intéressants vins de macération pelliculaire. C’est le cas ici avec cette bouteille qui présente beaucoup de dépôt. Il est recommandé de la laisser debout plusieurs heures et de la décanter pour faciliter le service. Un nez un peu funky de marmelade, de levure, de gingembre et de sous-bois. Bonne présence en bouche, le fruité s’entremêlant à une sensation d’amertume sentie. De longueur appréciable avec une impression «minérale» en finale. Pour amateurs avertis.

★★★ $$$ 1⁄2

Légende

★ Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.