/lifestyle/family
Navigation

Gare aux tiques, actives même en hiver

Dog tick bloodsucking,Closeup of hands using silver pliers to remove dog tick ,dog health care concept.Focus dog tick.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le mois de mars, c’est le Mois national de la sensibilisation aux tiques. Pourquoi donc faire cela au mois de mars quand il y a encore de la neige ? Tout simplement parce que c’est la période à laquelle les tiques deviennent plus actives dans la plupart des régions du Canada. Et aussi, parce que ces petites bibites transmettent diverses maladies, dont la maladie de Lyme, aux humains et aux animaux. Eh oui ! Même en hiver...

Si vous pensiez que l’hiver réglait le cas des bibites de toutes sortes alors, détrompez-vous... Les tiques à pattes noires peuvent survivre à l’hiver ! Elles survivent à l’hiver, protégées sous la neige, sous un tapis de feuilles ou dans les broussailles.

Quatre degrés Celsius

On parle bien ici de ces fameuses tiques qui peuvent transmettre la maladie de Lyme. Bien qu’elles tombent en phase de repos lorsque les températures sont très froides, ô horreur, les tiques à pattes noires redeviennent actives dès qu’il fait 4 °C ou plus, et ce, même s’il y a de la neige au sol. 

Les tiques ne représentent donc pas seulement un risque par temps doux l’été comme on aurait pu l’imaginer. Il faut maintenant penser d’un point de vue « thermomètre » et non d’un point de vue « calendrier » avec les tiques.

Vous pouvez d’ailleurs consulter le site TickMaps (www.tickmaps.ca/) pour voir le niveau d’activité des tiques prévu dans votre localité chaque jour. 

Tiens, chez moi par exemple, je peux voir qu’il fera un peu au-dessus de 4 °C ce week-end, car le site indique une hausse de l’activité des tiques samedi et dimanche 11 et 12 mars, dans mon patelin à Saint-Bruno. 

Consulter ce site ou, prendre conscience du fait que les tiques sont actives dès qu’il fait 4 °C, vous permettra de faire preuve de vigilance et de protéger vos animaux de compagnie, et ce, même pendant l’hiver.

Dog tick bloodsucking,Closeup of hands using silver pliers to remove dog tick ,dog health care concept.Focus dog tick.
Photo Adobe Stock

Protéger son animal plus longtemps chaque année

Dans le passé (un passé bien récent tout de même), les médecins vétérinaires québécois recommandaient une protection contre les tiques pour les chiens pendant la saison estivale. On avait tendance à traiter mensuellement, de façon préventive, à partir du mois de juin jusqu’au mois de novembre. Or, on est ailleurs maintenant. 

Penser « thermomètre » et non « calendrier » signifie qu’il faut protéger nos animaux contre les tiques plus longtemps, selon la région où nous habitons. 

Par exemple, un produit antiparasitaire qui agit contre les tiques devrait être administré avant le début de l’activité des tiques dans votre région. Vérifiez auprès de votre médecin vétérinaire.

Une autre chose changée dans nos façons de faire. Il faut aussi protéger les chats qui vont dehors et pas seulement les chiens, car les tiques aiment aussi les chats. 

Les chats sont particulièrement résistants à la maladie de Lyme, mais les tiques à pattes noires, ainsi que les autres tiques établies dans nos régions, peuvent transmettre d’autres agents pathogènes aux félins. Ils doivent donc être protégés s’ils passent du temps à l’extérieur.

À propos du mois national de la sensibilisation

Il s’agit d’une initiative de sensibilisation lancée en 2016 par l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) en collaboration avec Merck Santé animale (www.veterinairesaucanada.net/practice-economics/practice-tools-national-tick-awareness-month). 

L’essor rapide au pays de la tique à pattes noires (alias la tique du chevreuil), cette fameuse tique qui peut transmettre la maladie de Lyme aux humains et aux chiens par sa morsure lors d’un repas de sang, est tout simplement incroyable. 

Comme le rapporte l’ACMV : « En quelques années à peine, ces parasites sont passés d’une relative obscurité à un sujet d’actualité courant. » 

En grande partie reliée aux changements climatiques, l’augmentation de la quantité de tiques présentes au Canada est malheureusement là pour rester. Il vaut donc s’informer pour mieux se protéger, nous et nos animaux. 

Parlant de s’informer, connaissez-vous le site web Tique Toc (TiqueTocCanada.com) ? C’est un site éducatif canadien et en français pour les propriétaires d’animaux qui contient une série de textes et de courtes vidéos éducatives qui répondent à plusieurs questions à propos des tiques. N’hésitez pas à le consulter pour en apprendre plus. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.