/news/consumer
Navigation

Hôtel-Musée Premières Nations: une reprise sous le signe de grands projets

Marc de Passorio, qui a fait une immersion dans la culture autochtone dès son arrivée au Québec, est le nouveau chef du restaurant La Traite de l’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake.
Photo Stevens LeBlanc Marc de Passorio, qui a fait une immersion dans la culture autochtone dès son arrivée au Québec, est le nouveau chef du restaurant La Traite de l’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake.

Coup d'oeil sur cet article

L’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake connaît une reprise rapide des réservations. Non seulement, on réalisera un investissement de 6,5 M$ pour agrandir et rajeunir les lieux, mais en plus, l’établissement accueille un nouveau chef exécutif qui a à cœur de mettre en vedette les produits du terroir autochtone.

C’est un grand vent de changement qui souffle sur l’Hôtel-Musée qui a ouvert ses portes en 2008. Les projets ne manquent pas avec l’ajout de 24 chambres, la construction d’une verrière sur trois étages et l’aménagement d’un lounge avec salons privés qui seront réalisés au cours des prochains mois.  

Parallèlement à cela, le nouveau chef exécutif du restaurant La Traite, Marc de Passorio, de nationalité française, a entrepris de revoir le menu de A à Z, à partir des découvertes qu’il fait en allant à la rencontre des peuples autochtones depuis son arrivée en poste. 

Marc de Passorio, qui a fait une immersion dans la culture autochtone dès son arrivée au Québec, est le nouveau chef du restaurant La Traite de l’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake.
Photo Stevens LeBlanc

«Je suis très touché par les Premières nations», a partagé M. de Passorio qui a travaillé aux quatre coins du monde. 

Ces expériences sur le terrain amènent le chef étoilé deux fois au guide Michelin à sortir de sa zone de confort. 

«Je suis toujours en apprentissage. Je suis surtout à l’écoute. (...) C’est un travail qui va évoluer au fur et à mesure des mois. Aujourd’hui, on est au stade embryonnaire. On ne veut pas aller trop vite. Le but, c’est d’aller dans la longévité et la formation aussi», a ajouté celui qui est reconnu pour sa gestion d’équipe. 

En collaboration avec sa brigade, il compte offrir une expérience culinaire qui mettra en vedette les produits du terroir autochtone, en alliant les produits de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Dans son immersion au cœur des communautés, M. de Passorio se sent comme un enfant devant un sapin de Noël fourni de cadeaux. 

Marc de Passorio, qui a fait une immersion dans la culture autochtone dès son arrivée au Québec, est le nouveau chef du restaurant La Traite de l’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake.
Photo Stevens LeBlanc

«Quand j’ai décidé d’arrêter certaines choses dans ma vie professionnelle, j’avais la possibilité d’aller travailler dans de grands palaces ailleurs dans le monde, mais je trouvais ça très fade. Je ne trouvais pas ma mission, alors qu’aujourd’hui, ma mission elle est sur cette formation, sur l’accompagnement et sur l’apprentissage de mon être personnel sur les produits et les nations autochtones.» 

Détrompez-vous, car l’hiver québécois ne lui fait pas peur.  

«Je suis très heureux. J’ai des étoiles dans les yeux et ça me suffit. Je suis désolé, je suis peut-être un peu maso, mais recevoir de la neige et des tempêtes, ça me plait beaucoup. Il n’y a pas de problème.» 

Reprise de l’industrie touristique

Selon Danisse Neashit, coordonnatrice du développement marketing et touristique pour Tourisme Wendake, la reprise de l’industrie se fait réellement sentir. 

La prochaine saison touristique s’annonce très occupée, selon Danisse Neashit, coordonnatrice du développement marketing et touristique pour Tourisme Wendake.
Photo Stevens LeBlanc
La prochaine saison touristique s’annonce très occupée, selon Danisse Neashit, coordonnatrice du développement marketing et touristique pour Tourisme Wendake.

«On ne peut pas demander mieux. (...) Ça va tellement bien à Wendake que présentement, ce qu’on prévoit faire, c’est agrandir l’hôtel. On n’a pas assez de chambres pour combler toutes les demandes», dit-elle.  

Les réservations ne dérougissent pas, tant du côté des touristes que des rencontres d’affaires qui ont ralenti durant la pandémie. Cette année, le Pow Wow International de Wendake sera de retour à compter du 1er juillet. Cet événement haut en couleur marque le début de la haute saison touristique pour le chef-lieu de la nation huronne-wendat. La saison s’étirera jusqu’à la mi-octobre, avec la saison des croisières qui elle aussi marque son retour.  

Les travaux d’agrandissement de l’Hôtel-Musée débuteront dès le mois d’avril. Malgré le chantier, tout est prévu pour ne pas nuire aux activités de l’établissement.  

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.