/sports/opinion/columnists
Navigation

Incapable de contenir l’attaque du NYCFC

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal a subi un autre revers, cette fois aux mains du champion en titre de la MLS, le New York City FC. Et le pointage de 4 à 1 en faveur des New-Yorkais reflète bien l’allure de la partie. 

Défensivement, le CF Montréal n’était absolument pas en mesure de gérer ou contenir les élans offensifs du NYCFC. Les Maximiliano Moralez, Santiago Rodriguez, Alfredo Morales, Valentin Castellanos et, surtout, Talles Magno, se sont souvent trouvés en possession du ballon, après avoir reçu des remises qui se faufilaient dans les lignes de passe, face au bloc défensif des hommes de Wilfried Nancy. 

De plus, les milieux de terrain montréalais ont eu beaucoup de difficulté à intercepter ou à arrêter leurs rivaux lorsqu’ils menaçaient la ligne défensive. Il n’y avait tout simplement pas assez de soutien pour Victor Wanyama ; il n’était pas en mesure de défendre convenablement. Que ce soit Ismaël Koné, Matko Miljevic, Alistair Johnston ou Lassi Lappalainen, ils n’ont pas été capables de soutenir Wanyama dans ses efforts défensifs. 

Un peu d’espoir 

L’espoir et la motivation de revenir dans le match a semblé revenir en début du deuxième 45 minutes de jeu, particulièrement en raison de l’entrée de Djordje Mihailovic. Ce dernier a été très impliqué lors de chaque attaque de son équipe. Et c’est quelque chose que l’on veut voir plus souvent de lui. Il a encore une fois démontré qu’il est en mesure de bien trouver ses coéquipiers avec une passe décisive, mais il doit améliorer sa finition autour du filet.

Le but du CF Montréal en début de deuxième demie, qui a fait 2 à 1, a donné beaucoup de momentum et de confiance. Toutefois, cet élan retrouvé n’a pas duré trop longtemps et a presque complètement disparu après le troisième filet du NYCFC. 

De plus, lors de ce duel, le gardien Sebastian Breza semblait très hésitant et n’affichait pas sa confiance habituelle à sa ligne défensive. 

Conditions différentes 

Lors des deux derniers matchs, qui ont eu lieu dans deux pays différents, le CF Montréal a dû affronter des conditions à l’opposé. Le Stade Azteca, où a eu lieu le match-aller face à Cruz Azul en Ligue des champions de la CONCACAF, est impeccable et très grand comparativement au Yankee Stadium, qui est petit et pas nécessairement en bonne condition. L’un était en altitude et pas l’autre. Et il y avait 33 degrés Celsius de différence. La seule chose qui est la même est que le CF Montréal a perdu les deux matchs. 

Demain, le CF Montréal recevra Cruz Azul à Montréal pour le match-retour. On espère que le club sera en mesure de continuer ce grand effort dans le but d’arriver en demi--finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Ce sera une bonne chose et cela permettrait de camoufler le mauvais début de saison en MLS.  

Contre Cruz Azul, il faudra défendre d’une manière exceptionnelle et, en même temps, être dangereux offensivement. Ça va prendre une performance similaire à celle du deuxième match contre Santos Laguna. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.