/opinion/columnists
Navigation

La course au trophée Vézina se resserre

Coup d'oeil sur cet article

Juste au moment où Igor Shesterkin se détachait du peloton dans la course au trophée Vézina, il a démontré qu’il était humain en accordant quatre buts dans chacune de ses deux dernières sorties à St. Louis et à Dallas. 

L’entraîneur des Rangers de New York, Gerard Gallant, n’était pas particulièrement fier de ses joueurs, jeudi à St. Louis, une défaite de 6 à 2, les accusant d’avoir laissé tomber leur gardien étoile. Au moins, les Blue Shirts ont marqué sept buts, samedi à Dallas, pour l’emporter 7 à 4. 

Quoi qu’il en soit, le taux d’efficacité de Shesterkin est passé de ,942 à ,938 et sa moyenne de buts accordés, de 1,95 à 2,07 en deux parties. Il domine toujours notre classement avec 10 574 points, mais il n’a plus que 52 points d’avance sur Jacob Markström (Calgary), au deuxième rang. La semaine dernière, Shesterkin avait 125 points d’avance sur Juuse Saros (Nashville), qui vient de glisser en troisième place. 

Shesterkin est le seul gardien du top 30 avec un taux d’efficacité dans les ,930, mais il est maintenant devancé par Frederik Andersen (Caroline) et Jeremy Swayman (Boston) dans la moyenne de buts accordés à 2,06 chacun. Shesterkin et Markström partagent le troisième échelon tout juste derrière, à 2,07. 

Peu de marge d’erreur 

Pour démontrer à quel point c’est difficile de maintenir un taux d’efficacité au-dessus de ,940, Shesterkin a glissé de ,942 à ,939 en un peu plus d’une période de jeu. C’est après avoir cédé une quatrième fois sur 17 tirs à 2 min 15 s en deuxième période qu’il a reçu le crochet de Gallant. 

Shesterkin demeure le favori pour l’obtention du Vézina, mais il y a tout un peloton en chasse derrière lui. Si vous jetez un coup d’œil au top 10 de notre tableau, sept gardiens affichent entre 28 et 31 gains, dont six avec des taux d’efficacité dans les ,920 : Markström (,928), Saros (,923), Tristan Jarry (,922, Pittsburgh), Andersen (,929), Ilya Sorokin (,925, NY Islanders) et Darcy Kuemper (,922, Colorado). 

Markström domine dans les jeux blancs (9), comparativement à seulement trois pour Shesterkin, et s’il franchit le cap des 10, un seuil psychologique, ça lui rapportera certainement des votes de la part des directeurs généraux pour le Vézina. 

Saros domine pour le nombre de départs de qualité (matchs de ,900 ou plus) avec 35, mais Shesterkin (30) est le plus constant, car 79 % de ses départs sont au-dessus de ,900.  

Buts sauvés

Dieu sait quelle importance les DG accorderont aux statistiques détaillées, mais selon Clear Sight Analytics (CSA), Shesterkin domine pour le nombre total de buts sauvés (par rapport à la moyenne selon la dangerosité des tirs affrontés) avec 32,72 buts sauvés depuis le début de la saison.  

Il est suivi par Saros (24,61), Ville Husso (21,49, St. Louis), Markström (20,66), Andrei Vasilevskiy (20,07, Tampa Bay), Thatcher Demko (19,32, Vancouver) et Andersen (19,16). 

Notez que le niveau de dangerosité de chaque tir évalué par les experts de CSA est beaucoup plus complexe que le simple endroit d’où un lancer est décoché. 

Bref, Shesterkin est toujours favori pour le Vézina, mais ce n’est pas dans la poche. Il reste encore beaucoup de hockey à jouer et celui qui menait à la mi-saison, Jack Campbell, a glissé au 12e rang. Blessé, le gardien des Maple Leafs devrait être de retour au jeu dans deux semaines avec un moral à la hausse possiblement. 

Ses partisans ne lui demandent pas le Vézina, seulement de gagner au moins une ronde en séries, ce qui est loin d’être acquis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.