/finance/business
Navigation

Un robot pour vous servir au restaurant

Coup d'oeil sur cet article

Une recrue bien spéciale s’est jointe à l’équipe du restaurant Aki Sushi, dans l’arrondissement de Chicoutimi. L’acquisition de ce robot-serveur par la direction du restaurant est une première pour les Saguenéens. 

• À lire aussi: Des robots serveurs dans les restos

«Le but, c'est de nous donner de l'aide. Avec la réouverture à 100 % de nos opérations, on avait besoin de bras», a affirmé le président et fondateur d'Aki Sushi, Claude Guay.

Le président explique que la pénurie de main-d'œuvre et les difficultés à trouver du personnel l'ont poussé à se tourner vers la technologie.

«Ça ne remplacera jamais un humain. Ça ne remplacera jamais une serveuse. On veut garder le contact avec les clients, on veut avoir cette approche-là chaleureuse. Mais d'avoir de l'aide comme ça, ça permet qu'une grande salle à manger comme la nôtre, avec quatre ou cinq serveurs le vendredi, soit capable de donner un service qui a de l'allure», a-t-il déclaré.

Le robot-serveur, aux airs de félin, est d'une grande utilité, entre autres pour transporter les assiettes. Il peut apporter les plats et les breuvages de quatre tables en un seul déplacement.

«Il n'est pas là pour nous enlever notre job. Il est là pour nous aider à faire notre job, plus efficacement, plus rapidement», a indiqué Olivier Fortin, serveur au restaurant Aki Sushi depuis cinq ans. Il a ajouté avoir beaucoup moins de douleur aux épaules depuis qu'il peut compter sur l'aide de son «nouveau collègue».

«Au début, on avait tous le réflexe de se surcharger encore, de courir d'un bord et de l'autre. Mais à un moment donné, on a fait "attend un peu là, nous on se fatigue, lui ne se fatigue pas."»

Josianne Fortin, serveuse au même restaurant, partage cet avis : son travail est beaucoup plus facile depuis l'arrivée du robot, dont le nom reste à déterminer.

«Quand on va servir une grosse table, on met tout sur le robot. On n'a pas besoin de faire beaucoup d'allers-retours», a-t-elle expliqué.

Elle est aussi ravie de voir les réactions des clients, autant les adultes que les enfants. «Ils veulent tous le filmer, le flatter aussi. Parce qu'il miaule quand on le flatte.»

Il s'agit pour l'entreprise d'un investissement d'environ 25 000 $.

Un deuxième robot pourrait faire son entrée très prochainement dans le restaurant. «Encore une fois pour nous aider, peut-être au niveau nettoyage, au niveau de l'assainissement. C'est difficile trouver du personnel pour faire ces tâches-là aussi», a soutenu le président d'Aki Sushi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.