/news/politics
Navigation

Une première candidate pour le Parti conservateur du Québec au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Voulant annoncer une candidature à Chicoutimi, le parti d’Éric Duhaime s’est trompé et a évoqué l’ancienne circonscription de Saguenay, sur la Côte-Nord.

• À lire aussi: Sondage: la CAQ freine sa descente, voyants au rouge pour Anglade

En effet, la convocation média faisait état d'une candidature dans la circonscription de Saguenay, qui existait autrefois, mais sur la Côte-Nord.

«Je pensais que c'était la région du Saguenay. C'est peut-être une erreur, a indiqué le chef Duhaime. Vous savez que le Parti conservateur du Québec n'a pas les ressources de nos adversaires. Juste pour vous donner une idée, le gouvernement du Québec donne 4 millions de dollars à la CAQ annuellement. Nous, on a 100 000$. Nous, ce sont tous des bénévoles. Si la personne a écrit Saguenay au lieu de circonscription de Chicoutimi, je crois qu'on peut lui pardonner.»

C’est Nathalie Bouchard qui tentera donc de déloger la ministre caquiste Andrée Laforest.

«Je constate l'accroissement de la détresse auprès de la population et de la clientèle. J'ai décidé de me présenter en politique provinciale parce qu'il est plus qu'urgent d'agir, » a expliqué Mme Bouchard.

Travailleuse sociale depuis 25 ans, la santé est une de ses priorités.

«Nous ne vivrons plus de confinements aussi drastiques qu'au cours des deux dernières années, a-t-elle promis. Les couvre-feux, les mesures de distanciation physique ont des impacts collatéraux sous-estimés. Il y a des moyens de protéger les plus vulnérables sans causer trop d'effets néfastes sur leur santé mentale.»

Avec son expérience, elle souhaite améliorer le système de santé, notamment en recourant au privé.

«La pandémie a simplement mis en évidence une dégradation de l'organisation. Les organismes communautaires ont beaucoup de difficulté à se financer, et ce, depuis plusieurs années, alors qu'on met un milliard par semaine dans les CIUSSS», a expliqué Mme Bouchard.

Son autre cheval de bataille, c’est de ramener le projet de GNL Québec.

«Mme Laforest est trop souvent une porte-parole de la CAQ au Saguenay, plutôt qu'une porte-parole du Saguenay auprès de la CAQ. C’est un gouvernement qui a renié sa parole, qui a trahi les électeurs sur ce projet-là. On veut que le Québec devienne un endroit autonome sur le plan énergétique. On veut relancer la filière gazière, et ça passe notamment par GNL au Saguenay, a lancé Éric Duhaime. On voit ce qui se passe en Europe, avec les problèmes d'approvisionnement en Russie. Si on avait déjà commencé la construction, si la CAQ n'avait pas dormi au gaz, le projet serait déjà avancé et on pourrait être une solution au problème actuel plutôt que d'en être une victime.»

Le chef a aussi insisté sur l’acceptabilité sociale du projet, qu’il dit sentir dans la région.

«Ce ne sont pas les gens de Montréal qui vont décider s'il y a de l'acceptabilité sociale pour un projet comme GNL au Saguenay. Ce sont les gens de la région. L'acceptabilité sociale, il faut qu'elle soit locale. Il ne faut pas qu'elle soit à Montréal», a-t-il ajouté.

Éric Duhaime reproche à Québec d'empocher les taxes sur les prix élevés de l'essence dans le contexte actuel. Il propose d’enlever la TVQ sur l’essence, le temps que ça se calme.

«Ce n'est pas normal que le gouvernement s'enrichisse de cette montée des prix là, alors qu'on est en train d'appauvrir la population du Québec. Pour nous, il est urgent que le gouvernement donne un répit à tout le monde», a dit M. Duhaime.

Le parti compte 600 à 700 membres par circonscription dans la région. «C'est une région où le pourcentage de membership est un peu supérieur [à] la moyenne nationale», a ajouté M. Duhaime, qui affirme que d'autres candidats ont été ciblés pour les autres circonscriptions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de sorte que son parti sera présent dans les cinq circonscriptions.

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.