/news/politics
Navigation

Québec gèlera les programmes d’attestations d'études collégiales

Nouveaux amendements au projet de loi 96

Le ministre Simon Jolin-Barrette
Photo d'archives Le ministre Simon Jolin-Barrette

Coup d'oeil sur cet article

Après les places dans les cégeps anglophones, le gouvernement de la CAQ prévoit geler les programmes d’attestations d'études collégiales en anglais, dans le cadre de sa réforme de la Charte de la langue française.

• À lire aussi: Le refus d’appliquer la loi 101 au collégial va verrouiller la domination des cégeps anglos

• À lire aussi: Lutte contre l'inflation: limiter la hausse d’Hydro et possible baisse d’impôt

Le ministre responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, déposera des amendements en ce sens mercredi, après avoir entendu divers groupes en commission parlementaire sur le projet de loi 96.  

Pour le moment, le projet de loi à l’étude encadre le diplôme d'études collégiales (DEC), mais pas les programmes plus courts d’attestations d'études collégiales (AEC), généralement d’une durée d’un an.  

Le gouvernement Legault entend donc geler les AEC offertes en anglais, que ce soit dans le réseau anglophone ou francophone, et «rendre la connaissance du français conditionnelle à l’obtention d’une AEC».  

Selon le cabinet de M. Jolin-Barrette, l’offre d'AEC en anglais a augmenté de 206% entre 2017 et 2019.  

Le gouvernement Legault a récemment annoncé diverses mesures pour bonifier son projet de loi 96, dont le gel permanent des places dans les cégeps anglophones du Québec.  

Mais Québec fait face à des pressions croissantes pour imposer la loi 101 aux établissements collégiaux, ce qui aurait pour effet d’interdire aux francophones et aux allophones de fréquenter les cégeps de langue anglaise. Cette demande a été jusqu’ici refusée.  

Mercredi, un collectif d’une centaine de professeurs de cégeps francophones a signé une lettre ouverte dans Le Journal pour réclamer la loi 101 au cégep.  

La veille, l’Association des professeurs du Cégep de Lanaudière, à Terrebonne, est devenue la quinzième à voter en faveur de cette avenue.  

Plus de détails suivront...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.