/finance/business
Navigation

Centres de données: l'entreprise américaine Vantage mise 900 M$ au Québec

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie américaine Vantage Data Centers injectera près de 900 millions $ pour la construction d’un nouveau centre de données à Pointe-Claire et l’agrandissement de ses campus à Québec et à Montréal.

• À lire aussi: Les Québécois préfèrent l’idée d’un pétrole «Made in Quebec»

«Cette expansion représente une augmentation de 150 % de nos infrastructures», a indiqué Maxime Guévin, vice-président et directeur général des activités canadiennes. «On confirme par le fait même notre statut de plus important fournisseur de centres de données au Canada», a-t-il ajouté.

Jeudi, Vantage a organisé une conférence de presse à Québec pour annoncer ces prochaines cibles de croissance en compagnie, entre autres, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, et du président d’Investissement Québec International, Hubert Bolduc.

L’ensemble des quelque 900 M$ proviendront des poches du secteur privé. La direction de Vantage estime que ces projets, qui seront complétés «d’ici trois ou cinq ans», entraîneront des revenus supplémentaires de 30 M$ par an pour Hydro-Québec et permettront la création de 150 emplois.

L’entreprise du Colorado a confié avoir un faible pour la province en raison de son énergie abordable, de la qualité du réseau de fibre optique et de ses températures plus froides qui permettent de refroidir les serveurs.

Ces dernières années, pour attirer ce type de compagnie, Hydro-Québec avait mis sur pied certaines ententes offrant des rabais sur les tarifs d’électricité. Dans le cas de Vantage, l’accord prendra fin dans deux ans.

À titre d’information, à Montréal, un client de grande puissance payait, l’an dernier, 5,24 cents le kilowattheure, comparativement à 8,73 cents à Houston, 15,51 cents à New York ou 15,30 cents à San Francisco.

Liste des projets

D’ici la fin de l’année, Vantage inaugurera un nouveau centre de données (QC6) de 300 M$, à Pointe-Claire. À Montréal, l’entreprise agrandira son campus (QC4) de 94 000 pieds carrés. La facture sera de 240 millions $.

Le fournisseur de centres de données hyperscale détient aussi des installations dans la Capitale-Nationale. Un terrain de huit acres vient d’être acheté dans le Parc technologique du Québec métropolitain. Le développement de ce site est estimé à 320 millions $.

Plus de 1,7 milliard $ depuis 2019

Vantage est au Québec depuis 2019. L’entreprise avait alors mis le grappin pour 259 millions $ sur les centres de données de Vidéotron 4Degrés Colocation. L’année suivante, elle a avalé les centres de données Hypertec en plus de réaliser l’achat de terrains et immeubles à travers la province.

Avec ces nouveaux investissements de 900 millions $, Vantage aura injecté 1,7 milliard $ au Québec et disposera à terme de quatre sites totalisant une capacité de 143 MW. La direction envisage déjà d’autres projets d’expansion pour les prochaines années.

«Des 900 M$, nous avons entre 25 % et 30 % qui sont déjà dépensés ou engagés dans nos trois projets», a précisé M. Guévin.

Vantage, qui s’est engagée à devenir carboneutre d’ici 2030, a aussi des installations du côté de l’Europe, de l’Asie, de l’Océanie et de l’Afrique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.