/entertainment/music
Navigation

Sylvain Cossette au Capitole: une nostalgie quinquagénaire

Sylvain Cossette au Capitole: une nostalgie quinquagénaire
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Visiblement résolu à reprendre le temps perdu après un long congé forcé, Sylvain Cossette a transporté son public au septième ciel en lui servant un copieux buffet de chansons nostalgiques, avec une toute récente folie!

Après les heures sombres de la pandémie, on n’aurait pu espérer de plus chaudes retrouvailles entre l’artiste, qui roule sa bosse depuis 40 ans, et son public visiblement en appétit de s’éclater sur des airs qui ont bercé son enfance. 

Sylvain Cossette a tôt fait de remercier son public de sa fidélité au moment d’entreprendre une nouvelle tournée qui l’amènera à parcourir le Québec d’ici la fin de l’année. 

Succès après succès

On connaît la recette gagnante de l’interprète de ramener avec une nouvelle énergie des succès surtout anglophones des années 1970 et 1980. Mais avec cette nouvelle tournée intitulée LIVE, l’artiste de 58 ans, qui a vendu 800 000 billets en carrière, ajoute une joyeuse note de fantaisie. 

Il s’est donné carte blanche pour s’amuser encore plus en empruntant de nouvelles avenues surprenantes, mettant même à contribution ses joyeux musiciens dans un numéro aux couleurs de Jeunesse d’aujourd’hui. 

Vive le français!

Les chansons en français – dont l’amusante Donne-moi ta bouche de Pierre Lalonde – ont suscité une réaction encore plus enthousiaste du public, qui en prendrait sûrement davantage. 

Plus tard, les gens se laisseront bercer de chansons plus personnelles, comme Blanc, Si j’me rappelle, Loin de nous, Reviens-moi, et, bien sûr, l’incontournable J’ai besoin... 

Avec amusement, sans se prendre au sérieux, le chanteur/guitariste s’est infiltré dans les univers de David Bowie, Freddie Mercury, Peter Frampton et Elton John. On apprécie la finesse des transitions au gré de cette voix toujours aussi magique! 

Et voilà que l’atmosphère devient celle d’un feu de camp au gré des jeux de guitares sur l’air de Pour toujours, accueillie avec des cris et des applaudissements nourris! 

Sylvain Cossette sera de retour, samedi et dimanche, au Capitole de Québec pour reprendre ce bouquet de classiques, qui fait bien sûr, honneur aux Beatles, dès l’ouverture sur l’air de Imagine, jusqu’aux entraînantes She Loves You et I Saw Her Standing There, qui viennent couronner en beauté ce party de deux heures qui fait drôlement du bien!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.