/news/provincial
Navigation

Tramway: la ministre Guilbault renvoie la balle à Ottawa

Tramway: la ministre Guilbault renvoie la balle à Ottawa
Photo d'archives, Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que le maire de Québec attend le feu vert pour amener le projet de tramway à la prochaine étape, la ministre caquiste Geneviève Guilbault renvoie la balle au gouvernement fédéral, qui tarde, selon elle, à se commettre formellement sur le financement des dépassements de coûts.

• À lire aussi: Tramway: le temps de déplacement doublerait sur Grande Allée et Laurier

• À lire aussi: Marchand veut deux décrets en mars: un comité plénier sur le tramway aura lieu demain

Depuis le début de la semaine, le maire Bruno Marchand accentue publiquement la pression sur le gouvernement Legault pour que soient adoptés, d’ici la fin mars, les décrets nécessaires au lancement des appels de propositions concernant le matériel roulant et les infrastructures du futur tramway.

Mais il y a un os : celui de la révision du partage des dépassements de coûts du projet, qui totalisaient environ un demi-milliard de dollars selon la dernière évaluation.

« Il faut faire les choses dans l’ordre », a affirmé jeudi la ministre responsable de la Capitale-Nationale, en rappelant que le gouvernement Trudeau ne s’est toujours pas engagé officiellement à payer 40 % de la facture totale du projet, plutôt qu’un tiers, comme le prévoit l’entente conclue avant l’explosion des coûts.

  • Écoutez Marc-André Gagnon, correspondant parlementaire à l’Assemblée nationale pour le Journal de Québec et le Journal de Montréal, sur QUB radio:

Rigueur budgétaire

Bien que le ministre fédéral Jean-Yves Duclos se soit avancé « verbalement à plus d’une reprise dans les médias », Québec « n’a pas encore réussi à attacher convenablement ou officiellement » la chose par écrit, a expliqué Mme Guilbault.

« C’est important pour nous de pouvoir régler la question du partage des dépassements de coûts. Vous comprendrez qu’il s’agit d’un élément de rigueur budgétaire et monétaire, alors on est là-dessus », a laissé tomber la députée de Louis-Hébert.

« On attend une formalisation d’un engagement du fédéral », a-t-elle résumé, avant de transférer un peu de chaleur du côté d’Ottawa.

« Les discussions se poursuivent entre la Ville de Québec et le ministère des Transports et on l’espère, un peu plus vigoureusement, avec le gouvernement fédéral », a dit Mme Guilbault.

Aucune demande officielle

Pourtant, du côté d’Ottawa, nos sources indiquent qu’à ce jour, aucune demande officielle pour un apport monétaire supplémentaire n’a été transmise par le gouvernement du Québec.

C’est d’ailleurs ce qu’a récemment rappelé le ministre fédéral de l’Infrastructure, Dominic LeBlanc, dans une réponse à une demande de rencontre à ce sujet faite par le ministre des Transports, François Bonnardel.

Le gouvernement Trudeau, qui a toujours appuyé le projet de tramway, souhaiterait d’ailleurs que ce dernier se réalise dans les plus brefs délais, a assuré une source fédérale bien au fait du dossier.

– Avec Jean-Michel Genois Gagnon

À voir aussi   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.