/finance/real-estate
Navigation

Je construis ma maison, comment éviter les ennuis?

Coup d'oeil sur cet article

Vous possédez un terrain et rêvez d’y implanter une maison que vous construirez vous-même. Qu’il s’agisse d’une autoconstruction totale ou partielle, certains points doivent faire l’objet d’une attention particulière pour que votre projet ne se transforme pas en cauchemar. Lesquels ?

• À lire aussi: Maison neuve: comment choisir son entrepreneur?

• À lire aussi: Doit-on faire inspecter une maison neuve avant d’en prendre possession?

1 - SUR LE PLAN MUNICIPAL

Dans un premier temps, une visite au service d’urbanisme de la municipalité s’impose. En plus de vous délivrer un permis de construction, on vous renseignera sur la réglementation. Votre terrain est peut-être assujetti à des limitations. Par exemple, interdiction de construire une maison bigénérationnelle ou encore défense d’aménager un logement locatif au sous-sol. Le non-respect de ces règlements peut entraîner l’obligation de reprendre des travaux. Ce que vous ne voulez pas.

2 - SUR LE PLAN ARCHITECTURAL

Compte tenu des restrictions imposées, il est conseillé de recourir au service d’un architecte qui dressera les plans et devis de votre maison tout en s’assurant de respecter les normes de construction du Québec. Ainsi, si vous comptez confier des travaux à des entrepreneurs ou à des sous-traitants, vous aurez en main les documents pour aller en soumission.

3 - SUR LE PLAN FINANCIER

Besoin d’une hypothèque ? Généralement, le prix du terrain représente 25 % à 30 % de la valeur totale d’un projet. À titre indicatif, sur un terrain de 100 000 $, on construira une maison de 300 000 $, pour un total de 400 000 $. Le conseiller de votre institution finan-cière, compte tenu de vos revenus, établira le cadre financier qu’il vous faudra respecter.

4 - SUR LE PLAN LÉGAL

Maintenant, place aux travaux. Action ! Le chantier s’anime. Excavation, fondations, toutes les étapes s’enchaînent les unes après les autres. Selon vos habiletés et préférences, jouez du marteau, du tournevis, de la scie électrique... Mais, attention ! Tout n’est pas permis. Comme en ce qui concerne l’électricité. Les appareils au gaz sont également soumis à la même obligation. En cas de réclamation, vos assurances vérifieront le respect de ces normes. Informez-vous pour savoir ce que vous pouvez faire et ne pas faire.

L’autoconstruction vous interpelle ? Foncez. Mais n’oubliez pas que le domaine de la construction est vaste et complexe. N’hésitez pas à consulter en cas de doute. De nombreuses personnes se feront un plaisir de vous guider, de vous accompagner. Et vous serez bien protégés. Plutôt rassurant. 

CONSEILS  

  • Vérifier la disponibilité des matériaux. Les réserver dès que possible. 
  • Signer des contrats avec les entrepreneurs et les sous-traitants.  
  • Vérifier si l’entrepreneur détient une licence et si des restrictions s’y rattachent. 
  • Prendre une assurance chantier pendant les travaux (feu, vol, responsabilité civile). 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.