/news/currentevents
Navigation

Poignardé à mort au travail

Le père de famille de 36 ans aurait été tué lundi matin par un collègue à Lac-Mégantic en Estrie

Coup d'oeil sur cet article

Un père de famille serait mort sous les coups de couteau d’un collègue sur son lieu de travail au terme d’un différend, tôt lundi matin à Lac-Mégantic.

La Sûreté du Québec (SQ) enquête sur le meurtre d’Alexandre Giroux, 36 ans, qui a trouvé la mort lundi matin sur le site du manufacturier de panneaux décoratifs de particules Tafisa, sur la rue Villeneuve, à Lac-Mégantic, en Estrie.

Le père de deux enfants de moins de 10 ans, travaillait pour une compagnie de transport sous-traitante, Groupe Robert, depuis une dizaine d’années, selon nos informations.

Vers 5 h 30, les policiers de la SQ ont été dépêchés sur le site de l’entreprise pour une altercation entre deux hommes.

La cour de l’entreprise où se trouvent plusieurs remorques.
Capture d’écran, TVA Nouvelles
La cour de l’entreprise où se trouvent plusieurs remorques.

C’est la victime, originaire de Frontenac, qui aurait contacté elle-même les services d’urgence, mais serait décédée avant l’arrivée des secours.

Meurtre non prémédité

Pour une raison qui demeure nébuleuse, M. Giroux aurait été attaqué à coups de couteau par un autre employé de la compagnie de transport, Mathieu Dumont Maheux, de Lac-Mégantic.

Ce dernier a été interrogé pendant une bonne partie de la journée lundi et a été accusé en fin de soirée de meurtre non prémédité. 

Tout au long de la journée, les techniciens en identité judiciaire et les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ont analysé les lieux pour tenter d’y prélever des éléments de preuve.Plusieurs témoins ont également été rencontré lundi.

Le poste de commandement mobile de la Sûreté du Québec a passé la journée de lundi chez Tafisa, sur la rue Villeneuve, à Lac-Mégantic.
Capture d’écran, TVA Nouvelles
Le poste de commandement mobile de la Sûreté du Québec a passé la journée de lundi chez Tafisa, sur la rue Villeneuve, à Lac-Mégantic.

Motif nébuleux

Même si le motif du meurtre ne semble pas avoir été établi, des informations voulant qu’il s’agisse d’un congédiement qui aurait mal tourné ont commencé à circuler au sein de la petite communauté, lundi.

« Nos sympathies vont à la famille, aux proches. Nous sommes tous sous le choc face à cet incident et nous avons rapidement fait le nécessaire pour mettre à la disposition de nos employés et à la disposition des familles éprouvées des services de soutien psychologique », a indiqué Isabelle Robert, porte-parole de Groupe Robert.

À voir aussi           

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.