/sports/opinion/columnists
Navigation

Le désordre règne

Coup d'oeil sur cet article

Je suis sûr que les partisans présents au Mercedez-Benz Stadium d’Atlanta et ceux qui ont regardé le match à la télévision ont eu le sentiment que le verdict nul de 3 à 3 entre le CF Montréal et Atlanta United fut très intéressant.

Devant six buts, un carton rouge et plusieurs remontées, les fans ont probablement aimé le spectacle. Toutefois, je n’ai pas ce point de vue.

Ce fut un match avec beaucoup d’erreurs collectives et individuelles. Malheureusement, c’est le genre de performance de la part des deux équipes qui arrive depuis peu, selon moi, assez souvent dans cette ligue.

La MLS a 28 équipes, bientôt 32, et cela est normal pour une ligue sportive nord-américaine. Toutefois, ce n’est pas normal pour le reste du monde. C’est évident qu’il manque des joueurs qui ont le talent ou les habiletés pour évoluer dans une ligue de première division, ce qu’est la MLS.

Principes non respectés

On a eu droit à un match entre une équipe qui est bonne dernière dans la ligue et une autre qui a connu, somme toute, un bon début de saison à domicile. La meilleure des deux formations était clairement le CF Montréal. Toutefois, les deux clubs n’ont pas respecté certains principes fondamentaux du sport, offensifs ou défensifs.

À titre d’exemple, je ne me rappelle pas la dernière fois que j’ai vu deux joueurs s’avancer à deux, seuls vers le gardien, sur une distance d’environ 60 verges. C’est pourtant ce qui s’est passé sur le premier but du CF Montréal, celui de Djordje Mihailovic qui créait l’égalité 1 à 1 en première demie.

De plus, je pense que le CF Montréal n’a pas bien géré son match. Il détenait une avance de 3 à 1 et Atlanta United avait même écopé d’un carton rouge un peu stupide. La réaction, la tactique et les décisions du club montréalais ont été très naïves, au lieu de contrôler le reste du match et de sortir d’Atlanta avec une victoire.

Réaction critiquable de Breza

Sur deux des trois buts d’Atlanta, le gardien du CF Montréal Sebastian Breza n’avait aucune chance. Toutefois, je ne peux pas expliquer sa réaction sur le troisième filet, celui qui s’est amorcé avec la faute de Rudy Camacho. Sur le coup franc, je me disais que le joueur d’Atlanta ne tirerait pas de là, pas de 40 verges.

Mais Breza n’a probablement pas vu le ballon et n’a pas été en mesure de rapidement analyser sa trajectoire. Sa réaction fut très tardive sur un tir qui n’était pas particulièrement fort ou précis.

Du positif malgré tout

Mais, dans tout ça, il y a tout de même eu un grand positif. Pour ceux qui ne connaissent pas ou ne regardent pas le CF Montréal très souvent, ça prend environ 10 minutes dans un match pour voir quel joueur possède des habiletés ainsi que des atouts physiques et psychologiques supérieurs aux autres. Lors de ce match, il a été un 9,9/10 alors que les autres n’ont pas dépassé 3/10. Victor Wanyama a encore démontré qu’il est l’un des seuls dans cette ligue dont tu peux facilement et rapidement dire qu’il a déjà évolué à un niveau très élevé.

Et il y a autre chose à mentionner. Même si l’échantillon est plutôt petit, le jeune Ismaël Koné a beaucoup à offrir. La preuve, il vient tout juste d’être sélectionné pour la première fois de sa carrière par l’équipe nationale du Canada. Déjà, un bel exploit.

Maintenant, c’est évident que les prochains matchs à domicile du CF Montréal seront très importants. Et pour être en mesure de relancer un peu l’objectif de se qualifier pour les éliminatoires, le club devra enchaîner les victoires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.