/news/society
Navigation

Budget Girard: le milieu communautaire satisfait, mais...

Budget Girard: le milieu communautaire satisfait, mais...
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain du dépôt du budget caquiste, le milieu communautaire est heureux de l’annonce d’une aide de 1,2 milliard $ sur cinq ans que certains considèrent comme du «financement de rattrapage», mais auraient préféré un peu plus.

• À lire aussi: Budget Girard: versement de 500$ pour la grande majorité des Québécois

• À lire aussi: Budget Girard: rien pour la DPJ

• À lire aussi: Budget Girard: la volonté d’augmenter l’offre de logements locatifs saluée par la Fédération québécoise des municipalités

«Il était moins une, après des décennies de revendications du mouvement communautaire, le gouvernement du Québec a posé hier un geste important en annonçant un rehaussement considérable et récurrent à la mission des organismes», a admis la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) par voie de communiqué, mercredi.

Les organismes communautaires de la province recevront 149 millions $ au cours de la prochaine année, et un total de 2,2 milliards $ au cours des cinq prochaines années.

«Nous reconnaissons que les sommes annoncées à la mission sont inégalées et récurrentes. Toutefois, ce qui nous déçoit, c’est que pour 2022-2023, les sommes ne représentent qu’une infime partie (25 %) des besoins sur le terrain, et n’atteindront dans cinq ans que la moitié», a ajouté Caroline Toupin, coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA).

Pour le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM), la somme est trop peu, trop tard. «Le budget de Coalition Avenir Québec est très décevant. Le premier ministre François Legault s’était engagé à mieux soutenir les organismes communautaires, mais ce budget reflète plutôt le peu de considération qu’il accorde aux personnes en difficulté et aux groupes qui les soutiennent», s’est indignée Marie-Andrée Painchaud-Mathieu, coordonnatrice du RIOCM.

Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec, quant à lui, voit le 5 millions $ par année accordé aux organisations qui œuvrent dans le milieu de l’hébergement communautaire jeunesse comme un pas dans la bonne direction. «Encore une fois, il faudra fournir des efforts importants afin de soutenir les jeunes en difficulté qui ont des besoins plus grands et des problématiques plus complexes», a admis Paule Dalphond, directrice générale du Regroupement des Auberges du cœur du Québec.

L’an dernier, le ministre Girard avait fait jaser en investissant seulement dix millions $ au Programme de soutien financier (PSOC). Divisée à parts égales, cette somme représenterait 3300 $ par organisme.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.