/news/coronavirus
Navigation

La COVID-19 dans la région de Québec: le sous-variant BA.2 entraîne une hausse des cas

La COVID-19 dans la région de Québec: le sous-variant BA.2 entraîne une hausse des cas
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités de santé publique de la région de Québec estiment que la situation sanitaire demeure sous contrôle malgré une accélération de la contagion fort probablement attribuable au «cousin» d’Omicron, le sous-variant BA.2.

• À lire aussi: La COVID-19 progresse dans l'Est-du-Québec

• À lire aussi: Vaccin contre la COVID-19: une quatrième dose au Québec

• À lire aussi: COVID-19: Legault continuera de porter le masque

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a rapporté mercredi 260 nouveaux cas dépistés en laboratoire, deux fois plus qu’il y a cinq jours. Ce n’est sûrement que la pointe de l’iceberg étant donné la large diffusion des tests rapides, soulève le Dr Jacques Girard, adjoint médical au directeur de santé publique.

«Ce qu’on observe ailleurs au Québec, on l’observe aussi dans la Capitale-Nationale. [...] La présomption que ce soit le BA.2 qui fait son entrée en scène est hautement probable», dit l’expert.

Mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour l’instant, poursuit-il. «Au niveau des hospitalisations et des décès [...], ça reste stable» à l’heure actuelle.

Couverture vaccinale

Le scénario d’une surcharge des milieux hospitaliers est écarté à ce moment-ci. «On pense actuellement que ce ne sera pas le cas, qu’on va être capable de contrôler la situation», soutient le Dr Girard.

Même si les indicateurs se remettaient à monter, la forte couverture vaccinale et la protection supplémentaire conférée aux nombreuses personnes qui ont attrapé Omicron dans les derniers mois procurent un certain niveau de confiance des deux côtés du fleuve.

Toutefois, les directions de santé publique s’entendent pour dire que la dose de rappel du vaccin est primordiale pour prévenir une flambée. Environ 52% des Québécois sont allés la chercher à ce jour.

Chaudière-Appalaches

Au CISSS de Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, directrice régionale de santé publique, parle d’une augmentation d’environ 30% des cas de coronavirus dépistés dans la dernière semaine. Il n’y a toujours aucun effet sur la courbe des décès, mais le nombre de personnes hospitalisées a bondi de 60 à 78 en sept jours.

On recense 25 éclosions associées à quelque 600 infections dans des résidences pour personnes âgées, selon la Dre Romero. «La bonne nouvelle, c’est que nos usagers sont très bien vaccinés et on voit jusqu’à maintenant que de façon générale, sauf exception, les usagers se portent bien, les symptômes sont vraiment très faibles.»

Université Laval

D’autre part, du côté de Québec, l’Université Laval a décidé de faire basculer en ligne les activités d’enseignement de son programme de doctorat en médecine, en raison du nombre d’étudiants qui ont indiqué par autodéclaration devoir se mettre en isolement en lien avec la COVID-19. Les cours se poursuivront à distance jusqu’au 1er avril et les examens prévus pendant cette période seront remis.

«Cette décision a été prise afin de limiter les contacts et d’assurer la poursuite des activités d’enseignement dans ce programme. En tout temps, l’Université Laval collabore avec la Direction de la santé publique», a affirmé le porte-parole Simon La Terreur.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.