/news/currentevents
Navigation

Coupable d’avoir pourri la vie d’un ex

La femme était accusée de harcèlement et d’extorsion envers l’homme qui a été son amant pendant 20 ans

GEN - DRE  Ann Letellier PROCÈS
Photos d’archives, Martin Alarie Ann Letellier, au palais de justice de Sorel-Tracy à l’ouverture de son procès, a été reconnue coupable de harcèlement et d’extorsion.

Coup d'oeil sur cet article

La chercheuse universitaire accusée d’avoir pourri la vie de son ex-amant a été reconnue coupable, vendredi, après une seule journée de délibérations du jury.

« Coupable », a indiqué à deux reprises la présidente du jury, pour les chefs de harcèlement et d’extorsion. 

C’est donc dire que les jurés n’ont pas cru la version d’Ann Letellier, qui prétendait avoir voulu dénoncer son ancien amant parce qu’il aurait violemment abusé d’elle durant 20 ans. La femme de 56 ans subissait son procès depuis le début du mois, au palais de justice de Sorel-Tracy.

Sa victime, dont l’identité est protégée par une ordonnance de non-publication, est venue témoigner de sa « descente aux enfers », en raison de l’accusée. 

Ann Letellier avait multiplié les plaintes dans le but de nuire à la victime, soit à l’université où ils travaillaient ou à plusieurs corps policiers. 

Elle alléguait avoir subi des agressions sexuelles, mais aussi que l’homme était un fraudeur et avait manqué à l’éthique dans ses recherches. 

La réputation de l’homme a été salie lorsque l’accusée a envoyé des courriels à plus d’une trentaine de personnes de son entourage, ainsi qu’à la ministre de l’Enseignement supérieur, disant avoir été victime de nombreux sévices violents.

« Y’a plein de gens qui me prennent pour un monstre. [...] Y’avait des gens qui ne me regardaient plus, parce que quelqu’un a décidé que j’étais un maniaque sexuel et un fraudeur », avait-il témoigné.

Mais le « pire » est survenu lorsqu’il a reçu une lettre où la femme mentionnait posséder deux armes à feu et être habile pour les utiliser. Avec son ton menaçant, elle demandait un « montant » pour réparer ses souffrances. 

Satisfaction pour la Couronne

Devant la preuve amassée, le jury a déclaré Ann Letellier coupable des deux chefs d’accusation. La Couronne s’est dite satisfaite.

« En espérant que cet homme pourra enfin démontrer qu’il est la victime dans toute cette histoire. Je souhaite sincèrement que ce verdict mette un baume sur ses blessures », a indiqué Geneviève Beaudin.

Du côté de la défense, la déception régnait, mais aucune décision n’avait été prise pour porter le verdict en appel.

« Ça implique beaucoup émotionnellement. [...] Ce qui est important, c’est qu’il n’y ait aucune victime qui décide de ne pas porter plainte à cause de ça », a soutenu Me Alexandra Longueville.


Les observations sur la peine se dérouleront le 4 mai.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.