/misc
Navigation

Le budget Girard, une autre occasion manquée

Coup d'oeil sur cet article

Monsieur Legault, quand une population a faim, on ne lui distribue pas des bonbons payés avec son argent pour gagner des votes. Les calories vides ne nourrissent pas.

Le Québec a faim de solutions structurantes pour lutter contre la pauvreté et mettre en œuvre une vraie transition écologique et équitable. Le budget Girard est une occasion manquée.

Une de plus. Tristement.

Un avenir inquiétant

C’est pendant que le ciel est bleu qu’il faut se préparer à affronter les tempêtes visibles au loin.

Les sirènes retentissent déjà, actionnées par les experts du climat et de la santé. Alors que la guerre en Ukraine a déjà des conséquences économiques ici et que la pandémie n’est pas finie.

Nos 12,4 milliards de recettes fiscales imprévues devraient être utilisés intelligemment.

Aider les plus vulnérables

Je vous invite à sortir de votre limousine pour marcher dans les rues de Chicoutimi et de Granby. Vous y verrez de plus en plus de personnes itinérantes, comme partout au Québec.

Certaines ont une déficience intellectuelle ou des problèmes de santé mentale et sont placées sous votre protection, via le curateur public. Comment osez-vous les abandonner à la rue ?

Freiner l’appauvrissement et la pollution

C’est la responsabilité du gouvernement d’agir en amont. Au Québec, une personne sur cinq vit en situation de pauvreté. Les banques alimentaires et les initiatives communautaires manquent de ressources pour répondre à l’immensité des besoins.

Il est urgent de mettre en place des mesures durables en augmentant le crédit d’impôt pour solidarité et le salaire minimum. Réglementer la spéculation sur le logement et augmenter les places en garderies font aussi partie des solutions.

Pour réduire l’empreinte écologique, il est urgent d’appliquer le principe de pollueur-payeur en mettant en place de sérieuses mesures d’écofiscalité et une réglementation plus efficace.

En attendant, comme d’autres personnes privilégiées, je ferai un don de 500 $ à un organisme qui contribue à la construction d’une économie écologique et solidaire.

Je refuse de manger vos bonbons.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.