/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Ukraine: l'Allemagne sévit contre l'emploi de la lettre «Z»

Ukraine: l'Allemagne sévit contre l'emploi de la lettre «Z»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Deux grandes régions allemandes, la Bavière et la Basse-Saxe, ont indiqué vouloir poursuivre toute personne utilisant en public la lettre «Z», symbole du soutien apporté à la guerre menée par la Russie de Vladimir Poutine contre l'Ukraine. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] 31e jour de guerre en Ukraine: voici tous les derniers développements

• À lire aussi: Biden «pas sûr» que la Russie ait changé de stratégie en Ukraine

Les gens qui «expriment publiquement leur approbation de la guerre d'agression du président russe Poutine contre l'Ukraine en utilisant ce symbole «Z» doivent s'attendre à des conséquences pénales», a déclaré le ministre de l'Intérieur de Basse-Saxe, Boris Pistorius, dans un communiqué.

Ces sympathisants du Kremlin arborant un «Z» en public «doivent savoir qu'ils peuvent être poursuivis pour avoir toléré des crimes», a prévenu quant à lui le ministre de la Justice du Land de Bavière, Georg Eisenreich, dans un message transmis à l'AFP.

La Bavière (sud) et la Basse-Saxe (nord) sont les deux plus grands États régionaux du pays en superficie.

Depuis le début de la guerre menée contre l'Ukraine, un «Z» blanc est apparu sur les chars et les uniformes des forces d'invasion russes.

Ce signe a été depuis décliné dans l'espace public, en Russie, mais aussi en dehors du pays et de la zone de guerre, en étant montré «sur des bâtiments, des voitures ou des vêtements», explique le ministère en Basse-Saxe.

Que cela soit aussi le cas dans cette région d'Allemagne, lors de manifestations par exemple, est «absolument incompréhensible» et vise à «cautionner ces crimes», a ajouté M. Pistorius.

«Chacun est autorisé à exprimer son opinion en Allemagne», mais «la liberté d'expression s'arrête là où commence le droit pénal», lui a fait écho le ministre bavarois, dont les services ont donné des instructions aux procureurs publics de Bavière.

Le Code pénal allemand punit de peines allant jusqu'à trois ans d'emprisonnement et d'une amende pécuniaire quiconque manifeste une approbation publique de guerres d'agression, susceptible de troubler l'ordre public.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.