/news/health
Navigation

Virage de Jonquière-Médic vers le maintien à domicile?

Coup d'oeil sur cet article

Jonquière-Médic, fermé depuis deux ans à cause de la pandémie, pourrait faire l’objet d’un projet pilote pour axer ses activités davantage vers le maintien à domicile.

• À lire aussi: La sixième vague de COVID-19 arrivera bientôt au Québec

• À lire aussi: Saguenay: à 140 km/h dans une zone de 50 km/h

Fondé en 1982, l'organisme Jonquière-Médic offre des soins médicaux à domicile.

Lundi dernier, le ministre de la Santé, Christian Dubé, le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, et des représentants de Jonquière-Médic se sont rencontrés.

«C'est une rencontre qui est positive», estime le député Gaudreault.

«J'ai l'impression qu'on a été très bien reçus», ajoute le médecin responsable de Jonquière-Médic, Claude Gagnon.

L’intérêt du ministre a été si bon que Québec se penchera sur l’avenir de ce type de service.

«Il reste des fils à attacher, mais il a manifesté de l'ouverture pour soutenir Jonquière-Médic dans un contexte de projet pilote», a expliqué Sylvain Gaudreault.

Le projet pilote pourrait déboucher sur une nouvelle mission pour l'organisme, au lieu du service médical à domicile pour tous.

«C'est terminé l'ère où tu as un médecin qui est dans une voiture, qui parcoure la ville à faire des visites à domicile pour une population en général», évalue le Dr Gagnon.

Maintien à domicile

Il croit que le ministère est ouvert à intégrer ce service à un Groupe de médecine familiale (GMF), avec l'objectif de maintenir à domicile les personnes en perte d'autonomie ou à mobilité réduite.

«Il y a un virage et il faut s'adapter, juge le docteur. Et voir cela au sens le plus large possible. [...] Je pense qu'on peut aider tous les intervenants à fonctionner dans un nouveau mode 2.0 de maintien à domicile pour la population de Jonquière», estime le Dr Gagnon.

Dans ce contexte, est-ce que la mission d'origine de Jonquière-Médic, d'un médecin à domicile pour tous, sera maintenue?

«Je ne sais pas si ça fera partie de la nouvelle définition ou la nouvelle mission de Jonquière-Médic. Pour l'instant, je dirais que le livre est ouvert. Il y a un désir du conseil d'administration de Jonquière-Médic de poursuivre la mission de Jonquière-Médic même si elle se doit d'être redéfinie», affirme le médecin.

Sylvain Gaudreault dit qu’il faudra voir comment allier la mission de base avec la priorité du maintien à domicile.

«Est-ce que ça peut être à un autre moment? Est-ce que ça peut être à des heures différentes? C'est sûr que la mission de base de Jonquière-Médic demeure importante», communique le député.

Entre-temps, l'organisme, qui est en pause depuis deux ans en raison de la pandémie, ne sait pas quand il pourra reprendre du service. On préfère jouer de prudence.

«Ce serait très désolant que Jonquière-Médic passe aux nouvelles parce qu'il a été un vecteur de contamination dans une résidence et qu'il y a eu plusieurs morts à cause de cela. Ce serait désolant», conclut le Dr Gagnon.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.