/news/politics
Navigation

Débat dans Marie-Victorin: un Québec souverain accueillera plus d’immigrants, dit Pierre Nantel

Débat dans Marie-Victorin: un Québec souverain accueillera plus d’immigrants, dit Pierre Nantel
CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES

Coup d'oeil sur cet article

À court terme, le Parti Québécois veut réduire les seuils d’immigration à 40 000. Mais un Québec souverain devra accueillir plus d’immigrants que cela, soutient le candidat péquiste dans Marie-Victorin, Pierre Nantel.

• À lire aussi: Gabriel Nadeau-Dubois de retour sur le terrain après son congé parental

• À lire aussi: Pierre Nantel a officiellement lancé sa campagne sous le signe du Parti Québécois

«L’indépendance, ce n’est pas un rêve, un souhait, c’est une nécessité, c’est une nécessité tant au niveau culturel qu’au niveau d’avoir notre plein contrôle de l’immigration pour en accueillir mieux et plus, parce qu’on en veut des gens qui vont venir bâtir ce grand projet du Québec!» a-t-il lancé mercredi, dans un débat des candidats de la partielle sur les ondes du FM 103,3.  

Appelé à préciser sa pensée, l’aspirant-député a souligné que le Québec n’avait pas actuellement les moyens d’accueillir davantage de nouveaux arrivants, en raison notamment de notre capacité limitée de les franciser.  

«On a très peu de contrôle sur l’immigration actuellement et on est en train d’être noyé dans le multiculturalisme canadien», a-t-il insisté. Selon Pierre Nantel, il faudrait réduire les seuils annuels à «environ 40 000».  

Mais, une fois l’indépendance réalisée et après avoir obtenu le plein contrôle de son immigration, le Québec devra «ouvrir les vannes» aux nouveaux arrivants. «Dans un Québec indépendant, on va vouloir accueillir de plus en plus d’immigration et les accueillir bien, en français», a-t-il dit.  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Le PCQ favorise «la compatibilité civilisationnelle»

Selon la candidate conservatrice Anne Casabonne, il faut mieux sélectionner les nouveaux arrivants, en priorisant notamment «la compatibilité civilisationnelle». 

Une expression qui a fait sursauter sa rivale libérale. Brandir ce concept peut mener à la division, juge Émilie Nollet. «C’est une pente glissante, a fait valoir la candidate du PLQ au cours de la joute oratoire. Je trouve que c’est dangereux de parler de ça.»  

La comédienne et candidate conservatrice a tempéré : «Il ne faut pas s’énerver comme ça, car c’est juste être compatible avec nos chartes, c’est de croire en l’égalité homme-femme, c’est d’accepter les homosexuels, c’est d’accepter la communauté LGBT+», a-t-elle précisé.  

Il n’a pas été possible de savoir, mercredi, quelles «civilisations» n'étaient pas compatibles avec les chartes québécoises et canadiennes des droits et libertés, selon le Parti conservateur du Québec. Nos questions sont restées sans réponses.  

L’élection partielle dans Marie-Victorin se tiendra le 11 avril prochain. Cette partielle a été déclenchée à la suite de la démission de la députée indépendante Catherine Fournier, élue mairesse de Longueuil.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.