/misc
Navigation

Santé: prenez votre mal en patience

Coup d'oeil sur cet article

Le plan Dubé est ambitieux et ne détaille pas les moyens d’arriver à tous ses objectifs. Il faudra être patient parce que le système de santé se reconstruira lentement, morceau par morceau. 

Christian Dubé jouit d’une bonne réputation, mais il lui arrive de nourrir lui-même le scepticisme d’autrui à son endroit. Par exemple, il a commencé la présentation de son programme de refondation hier en assénant que « c’est fini les rapports, il faut passer à l’action ».

Pourtant, quelques minutes plus tard, il annonçait que la sous-ministre Dominique Savoie devrait lui présenter un plan de décentralisation de la gestion dans les prochains mois, en ajoutant « j’ai hâte de lire son rapport » !  

  • Écoutez la rencontre Rémi Nadeau et Antoine Robitaille diffusée chaque jour en direct 19 h via QUB radio :   

Transformer le financement

Modifier le mode de financement des hôpitaux est un des changements majeurs espérés.

L’inscrire dans un plan ne veut pas dire que ce sera concrétisé de sitôt.

Le ministre souhaite que la population appuie ce plan lors de l’élection, le 3 octobre prochain.

Ensuite, il compte enclencher les transformations bouchée par bouchée. Le nouveau mode de financement serait appliqué uniquement dans deux hôpitaux de petite taille pour commencer.

Long virage informatique

Même stratégie pour la mise en place d’une plateforme informatique qui permettrait la mise en commun et l’accessibilité des informations sur les patients.

Le gouvernement fait actuellement préparer des appels d’offres pour implanter ce nouveau système dans deux établissements, appels d’offres qui seraient lancés après l’élection. Le ministre Dubé s’inspire du principe d’ouverture graduelle, comme un nouveau restaurant en rodage qui corrige des lacunes avant d’appliquer les changements à tout le réseau.

Selon l’estimation gouvernementale, il faudrait compter cinq ans pour compléter le virage informatique d’un gros centre hospitalier.

Là où Christian Dubé peut faire « bouger l’aiguille rapidement », c’est dans la mise en place du guichet d’accès en première ligne. 

C’est probablement plus compliqué à orchestrer à Montréal qu’à Rimouski. 

S’il peut obtenir des résultats à ce chapitre dès le début de l’automne, ce serait encourageant pour la suite.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.