/news/currentevents
Navigation

Coupable d’avoir fraudé son propre père

Coup d'oeil sur cet article

Frauder son propre père atteint de troubles cognitifs, il faut un caractère malhonnête a souligné le juge Alexandre St-Onge jeudi au palais de justice de Montréal en déclarant Joanne Leblanc coupable d’une fraude de plus de 6400$.  

La fraude a été commise entre décembre 2018 et mai 2019 à l’égard de Jean-Claude Leblanc, un homme qui avait des pertes de mémoire dès 2017, et qui souffrait probablement de la maladie d’Alzheimer. 

Après s’en être éloignée, Joanne Leblanc avait renoué les liens avec son père en août 2017. 

M. Leblanc a effectué plusieurs transactions au bénéfice de sa fille alors qu’elle devait savoir qu’il avait des problèmes cognitifs. Elle ne pouvait ignorer l’accumulation d’éléments troublants relativement à la dégradation de l’état de santé de son père. Elle s’est offert un voyage en République dominicaine payé à même la carte de crédit par son père.  

Dans le cadre de son procès, l’accusée a expliqué le contexte et a nié l’intention malhonnête. Le juge n’a pas retenu tous ses arguments. 

Elle n’a jamais eu l’intention de rembourser son père, a déclaré le juge. Il ajoute qu’elle avait la connaissance ou a fait preuve d’aveuglement volontaire face à la condition de son père au moment d’achats pour son voyage en République dominicaine. 

Les représentations sur la peine auront lieu plus tard cette année.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.