/misc
Navigation

Bay du Nord, le vrai test climat pour Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

C’est la première fois que le Canada se dote d’un plan climat aussi détaillé et chiffré. Tous les secteurs de l’économie sont mis à contribution. Même l’industrie pétrolière et gazière devra réduire ses émissions de 31 % d’ici à 2030 par rapport à 2005.

Or, il faut faire plus. Beaucoup plus, si on veut prévenir la violence de la crise climatique. Si on était cohérent, on viserait 60 %, et on transformerait l’économie. 

Une responsabilité historique

Plus on tarde, plus la courbe de réduction devient abrupte, voire intenable. 

Steven Guilbeault le sait très bien. Mais à entendre des ministres fédéraux, comme Chrystia Freeland aux Finances, il est évident qu’elle ne compte que les dollars à court terme. 

Car il est mathématiquement impossible de prévenir l’emballement climatique en augmentant la production d’hydrocarbures, quels qu’ils soient. 

L’industrie gazière et pétrolière est la plus grande émettrice de GES au Canada. Ses émissions ont augmenté de 137 % entre 2005 et 2019 ! 

Plutôt que de fermer les robinets, de nouveaux projets d’extraction sont étudiés. Comme Bay du Nord, au large de Terre-Neuve-et-Labrador. 

Cela mènerait à l’extraction d’un milliard de barils de pétrole sur 30 ans. L’équivalent de 7 à 10 millions de nouveaux véhicules à essence sur les routes.

Si le gouvernement Trudeau approuve un tel projet, il perdra la crédibilité gagnée avec son plan climat et l’arrivée de Steven Guilbeault comme ministre de l’Environnement et du Changement climatique.

La guerre en Ukraine doit nous servir de leçon pour accélérer la transition énergétique planétaire. Pas d’alibi pour détruire l’avenir de nos enfants. 

Du courage politique

Le gouvernement doit miser sur une vraie transition écologique en accompagnant les travailleurs, les travailleuses et les communautés dépendants des industries polluantes. 

Il a le pouvoir et le devoir de mettre en place les règles du jeu qui feront en sorte que tous nos choix respecteront les limites planétaires. 

C’est à cela que doit servir un vrai plan climat.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.