/investigations/truth
Navigation

Elles ne paient pas 50% d’impôts

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le premier ministre du Québec, François Legault.

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : notre Bureau d’enquête, basé à Montréal et à Québec, est spécialisé dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos journalistes et recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'ÉNONCÉ 

Dans le cadre du quatrième budget du gouvernement Legault, le ministre des Finances, Eric Girard, a dévoilé une mesure pour aider les Québécois à faire face à l’inflation. Ainsi, les travailleurs qui ont gagné 100 000 $ et moins en 2021 auront droit à un crédit d’impôt de 500 $ une fois leur déclaration de revenus remplie.

Dans une publication sur Facebook pour justifier la mesure d’aide, François Legault a affirmé : « Il va falloir qu’on m’explique pourquoi une enseignante ou une infirmière qui fait 60 000 $ ou 70 000 $ par année, et qui donne à peu près la moitié de ça aux impôts, n’aurait pas le droit d’avoir un coup de pouce. »

LES FAITS

Les calculs du comptable de profession sont erronés. Une enseignante ou une infirmière qui gagne entre 60 000 $ et 70 000 $ par année ne paie pas près de la moitié de son salaire en impôt.

Selon le calculateur TurboImpôt, une personne qui gagne entre 60 000 et 70 000 $ par année paie plutôt entre 12 000 $ et 17 000 $. Il s’agit d’un taux d’imposition qui se situe entre 21 et 24 %. C’est inférieur au taux de 50 % évoqué par François Legault.

L’attaché de presse du premier ministre soutient que M. Legault décrivait la situation dans un contexte général, rappelant que les Québécois sont les personnes les plus taxées en Amérique du Nord. 

– Nicolas Brasseur 

Le chiffre de la semaine : 1450 

C’est le nombre de nouvelles hospitalisations en lien avec la COVID-19 enregistrées au cours de la deuxième moitié du mois de mars, d’après les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Mercredi, l’INSPQ a déclaré que le Québec entrait dans une sixième vague de la maladie depuis la mi-mars. 

Le sous-variant BA.2 d’Omicron serait au cœur de cette nouvelle vague, lui qui représente actuellement 65 % des infections au coronavirus dans la province.

Hier, il y avait 1275 personnes hospitalisées au Québec.

Charles Mathieu

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.