/entertainment/tv
Navigation

L’univers musical de Barbada

La drag queen propose une émission pour enfants

0403 Spectacles Barbada
Photo courtoisie, Radio-Canada Barbada partage sa passion pour la musique aux jeunes enfants dans le rendez-vous à son nom offert sur Tou.tv.

Coup d'oeil sur cet article

Les petits ont un nouveau rendez-vous musical et festif auquel prêter l’oreille : la colorée et joyeuse émission Barbada animée par le personnage du même nom.

Avec sa drag queen arborant une imposante perruque mauve et un costume à épaulettes, l’artiste et professeur Sébastien Potvin s’est déniché un terrain de jeu autre que la scène ou l’école : un plateau télé. Un endroit parfait pour parler d’une de ses grandes passions.

« La musique, c’est un langage universel, rappelle-t-il. C’est une des meilleures façons de véhiculer des émotions, de parler un langage que tout le monde comprend. C’est ludique et super amusant, mais aussi très éducatif. »

Exploration et découvertes

Pour capter l’attention, Barbada trimballe sa bonne humeur contagieuse et attend les enfants dans un décor unique qui comprend, entre autres, un imposant coffre à musique contenant différents instruments comme un charango.

En compagnie d’amis pour le moins originaux, elle reçoit chaque épisode un artiste d’ici, explorant de multiples genres musicaux le temps de prestations de Klô Pelgag, Guylaine Tanguay, Les Louanges et Sarahmée, pour ne nommer qu’eux.

« Ça va éveiller l’écoute musicale, car chaque artiste interprète une chanson, explique Sébastien Potvin. Le but, ce n’est pas de donner un cours sur des instruments. Avec Naomi, par exemple, on a une petite chorégraphie et ça peut donner envie de danser. »

La découverte de rythmes et de sons revêt ici une grande importance.

« Ce qu’on a parfois tendance à oublier avec la musique, c’est que oui, c’est plaisant d’en jouer, mais c’est aussi plaisant d’en écouter. En écouter, en découvrir et en créer, c’est ce qu’on doit faire avec la musique. »

Le pouvoir de la télé

En enfilant les habits et en adoptant le maquillage de Barbada avant de se présenter aux enfants, Sébastien Potvin est bien conscient qu’il dispose des atouts pour briser certaines barrières ou, à tout le moins, susciter des questions.

« Il y a des jeunes qui vont se demander pourquoi Barbada a la voix grave. Parce que c’est une drag queen. C’est quoi une drag queen ? C’est un personnage coloré, qui a les cheveux mauves, qui t’apprend la musique, qui a du plaisir, qui vit sur scène et qui fait son art à travers la drag. Ça va aussi éveiller certains esprits. »

Le pouvoir du petit écran est un atout majeur lorsqu’on souhaite accroître la visibilité d’un sujet, d’un genre ou d’un monde tel que celui des drag queens.

« C’est encore beaucoup grâce à la télé qu’on fait avancer les mentalités, dit Sébastien Potvin. On a beau faire des spectacles extraordinaires dans des cabarets, et des bars, et j’ai beau faire des heures de conte dans les bibliothèques, si les gens ne se déplacent pas, ça ne donne rien. Avec la télévision, on entre chez eux... »


► Les 10 épisodes de Barbada, de près de 10 minutes chacun, sont offerts sur Tou.tv.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.