/entertainment/star-academie
Navigation

«Star Académie»: qui sera sauvé ce dimanche?

«Star Académie»: qui sera sauvé ce dimanche?
Jo�l Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

À quatre semaines de la fin de la saison de «Star Académie», les trois Académiciens mis en danger sont conscients de leur talent et de leur potentiel. Ils savent aussi que leur place tient désormais autant à leur prestation qu’à leur popularité. 

• À lire aussi: «J’ai un lien très direct avec le public québécois» – Mika

• À lire aussi: «Star Académie»: Gregory Charles au service des Académiciens

Sarah-Maude Desgagné a choisi de chanter «Laisse-moi t’aimer», de Mike Brant, qu’elle souhaite s’offrir à elle-même. «Je l’interprète de manière un peu différente. Les gens pourraient s’attendre à ce que je la chante à mon chum, par exemple, puis que c’est une chanson d’amour. Mais, j’ai décidé de me la dédier, et j’invite le public à faire la même chose.»

La démarche est originale, mais l’Académicienne s’est rendu compte qu’elle se mettait beaucoup de pression, dans le contexte de l’Académie, mais aussi dans sa vie en général. «Ça m’amène à être très difficile envers moi. Il y a une lourdeur que j’installe moi-même dans ma vie. Avec cette chanson, je veux m’offrir de la bienveillance et de la douceur. Il faut que j’arrive à m’aimer et m’accepter avec toutes mes couleurs, mes défauts et mes moins beaux côtés.»

Elle reconnaît avoir beaucoup cheminé depuis le début de la saison. «En plus d’avoir été une école de musique en accéléré, "Star Académie" aura été une étape de ma vie où j’ai pu grandir, et pas juste artistiquement. J’ai l’impression d’être constamment devant un miroir qui m’aide à évoluer et à voir ce que je veux améliorer.»

  • Écoutez la chronique d’Émilie Fournier, productrice au contenu de Star Académie sur QUB radio : 

Sécurité

Cette quatrième mise en danger était justifiée pour Jérémy Plante, qui reconnaît ne pas avoir été en plein contrôle durant la semaine. Une grande hésitation s’est manifestée lors du choix du morceau pour défendre sa place dans le Variété de dimanche.

«"Allumer le feu", de Johnny Hallyday, est une chanson que je voulais faire pour impressionner le public, mais en parlant avec Lara Fabian, elle n’était pas certaine que ce soit la bonne. On arrive à la fin de la saison et ce n’est peut-être plus vraiment le temps de prendre un grand risque comme celui-là.»

Jérémy a donc opté pour une pièce qu’il connaît bien et qu’il avait déjà chantée en évaluation, «Somebody Like You» de Keith Urban. «Sur les cinq fois en évaluation, c’est la seule semaine où j’ai échappé à la mise en danger. Je pense que cette chanson fonctionne bien pour moi. En plus, elle va me permettre de faire ce que je voulais, c’est-à-dire donner un "show", avoir une attitude rocker, et tout donner, en m’accompagnant à la guitare électrique.»

Période difficile

La semaine a été plus compliquée pour Eloi Cummings, qui a eu de la difficulté en évaluation. «Plus les semaines avancent, plus la préparation du Variété est difficile. On est de moins en moins, et chaque fois qu’on est mis en danger, on a un numéro en plus à apprendre. Ce sont de grosses semaines de travail.»

Il a néanmoins mis toute son ardeur sur la préparation de «Double vie», de Richard Seguin. «Le texte me représente un peu, c’est une chanson écrite quand il était tout jeune, avec l’idée de ne pas forcément vouloir entrer dans une situation que tu n’aimes peut-être pas. Je pense que ce texte évoque aussi des choses pour le public. Tout le monde a déjà vécu une période de questionnements en se demandant s'il était à sa place.»

Le Madelinot espère retourner à l’Académie, après le Variété de dimanche, car cette expérience l’a beaucoup fait grandir jusqu'ici. «J’ai acquis pas mal de maturité au cours des trois derniers mois. Le fait de vivre avec des gens plus vieux m’a aussi permis d’évoluer plus rapidement. J’ai vraiment appris beaucoup de choses.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.