/investigations/politics
Navigation

Le PQ exhorte Mathieu Lacombe à abandonner les garderies privées

Journaliste
Photo tirée du site web magarderie.com Intérieur de la garderie la Ronde des bisous

Coup d'oeil sur cet article

Choqué par des faits troublants concernant des garderies privées, le Parti québécois exhorte une fois de plus le ministre de la Famille à abandonner ce modèle d’affaires pour prioriser un réseau 100% subventionné. 

• À lire aussi: «C'est une arnaque»: une autre garderie aurait floué des parents

• À lire aussi: Des milliers de dollars en frais de garderie pour rien

«Je ne sais pas ce que ça va lui prendre, combien d’histoires encore de fraude, de gens liés au crime organisé, de manque de qualité de services ça va lui prendre pour qu’il se réveille et qu’il change de cap», peste la députée Véronique Hivon. 

Notre Bureau d’enquête révélait lundi que La Ronde des bisous, une garderie privée non subventionnée de Montréal, aurait soutiré d’importantes sommes d’argent à des parents par l’entremise d’un stratagème fiscal. 

Malgré des plaintes logées au ministère de la Famille et à l’Office de la protection du consommateur en plus d’une enquête en cours à Revenu Québec, l’établissement a toujours l’autorisation du gouvernement pour accueillir des enfants. 

Journaliste
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

«Comment peut-on prétendre qu’on peut garder une garderie ouverte quand elle fait carrément de la fraude auprès des parents? Ça, c’est absolument hallucinant», dénonce la porte-parole du PQ en matière de famille. 

Pour la députée libérale Jennifer Maccarone, cette affaire est «simplement inacceptable». 

«Le ministère doit agir et rapidement. Nous ne pouvons tolérer ce genre de pratique. Il doit y avoir des sanctions et ça presse», plaide-t-elle. 

«Double discours»

Véronique Hivon accuse le ministre Mathieu Lacombre de tenir «un double discours intolérable», en prétendant «publiquement qu’il veut un réseau 100% subventionné», sans toutefois mettre de l’avant «les gestes pour y arriver». 

Journaliste
Photo d'Archives Agence QMI

«Tout ça est extrêmement décevant», commente-t-elle, tout en rappelant que les études démontrent un écart important entre la qualité des services offerts dans les Centres de la petite enfance (CPE) et les garderies privées. 

Le Parti Québécois, le Parti libéral et Québec solidaire militent tous pour davantage de places subventionnées dans le réseau. 

«Je ne comprends pas qu’on puisse maintenir en place un système qui fait en sorte que des gens font du profit [sur les services d’éducation à l’enfance]. C’est problématique», soutient la députée solidaire Christine Labrie, qui dit exprimer «beaucoup d’empathie» pour les parents qui se seraient fait flouer par La Ronde des bisous. 

Trois garderies problématiques

Notons qu’au cours des trois derniers mois, notre Bureau d’enquête a révélé des problématiques concernant trois garderies qui avaient eu le feu vert de Québec pour opérer. Depuis, deux d’entre elles ont été forcées de fermer leurs portes.   

Le ministre Lacombe s’est engagé en entrevue à resserrer les enquêtes touchant les garderies et à améliorer les délais de traitement. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.