/sports/baseball
Navigation

Baseball: aucune raison de choker

Est-ce que ce sera ENFIN l’année des Mets ?

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d’archives Francisco Lindor avait cogné un double face aux Phillies, le 27 juin dernier, au Citi Field.

Coup d'oeil sur cet article

Si les Mets de New York sont mauvais cette année, il faudra vraiment faire analyser le Gatorade au Citi Field. Oui, ils ont beaucoup de pression. Mais l’équipe ne peut pas échouer encore cette saison.

• À lire aussi: MLB 2022: votre liste pool baseball

Les raisons sont nombreuses : 

► La plupart des directeurs généraux de la ligue seraient jaloux d’avoir la marge de manœuvre dont cette formation a bénéficié. Il y a 28 clubs qui ont moins d’argent que les Mets pour payer leurs joueurs. Cette année, même les Yankees de New York ont moins dépensé qu’eux. 

► Le propriétaire, Steve Cohen, est prêt à tout pour aider son équipe. Ce multimilliardaire controversé qui adore le poker, Picasso, et qui a été mêlé à des cas majeurs de fraude ne lésine pas pour redresser les Mets. D’un point de vue éthique, ça semble ordinaire. Mais pour un club qui a besoin de millions pour pourvoir des postes en cas de blessures, c’est super. 

► Chaque saison, les attentes sont élevées chez les Mets, mais cette année, ils misent sur d’excellents lanceurs. Jacob deGrom est dominant. Il manquera le début de la campagne en raison d’une blessure, mais au moins, il n’a pas besoin d’une opération de type Tommy-John. Max Scherzer est l’un des rares joueurs à ne pas avoir déçu après avoir signé un contrat exorbitant, même s’il vieillit et que son état de santé est préoccupant. La relève n’est pas jeune, mais elle est talentueuse.  

► Leur attaque est composée d’excellents frappeurs : Pete Alonso, Francisco Lindor, Jeff McNeil et Starling Marte. 

Une campagne médiocre

La dernière campagne semblait pourtant être la bonne pour les Mets qui, durant 103 jours, ont occupé le premier rang de leur section. Mais ils ont tout de même terminé la saison avec une fiche en bas de ,500. 

Ils ont ainsi établi un record de médiocrité. Jamais une équipe du baseball majeur n’avait fini une saison avec pareille fiche après avoir mené sa section aussi longtemps. 

Blessé, deGrom a été limité à 15 départs. Lindor a connu une campagne décevante, avant même d’écouler la première année de son contrat de 10 ans et 341 M$. Le receveur étoile James McCann, arrivé des White Sox de Chicago, a été simplement mauvais. 

Ce sera donc difficile de faire pire. 

À New York, le discours est le même depuis plusieurs années. L’arrivée d’un vétéran comme Scherzer pourrait – et devra – changer l’ambiance. 

Sans trop vouloir reprendre les propos de Marc Bergevin quand il était directeur général du Canadien, le caractère et le leadership peuvent transformer un vestiaire. En ce sens, le lanceur de 37 ans aura certainement une influence importante.  

L’impact Showalter

Les jeunes entraîneurs semblent avoir la cote dans plusieurs sports, mais au baseball, ce phénomène est peut-être sur le neutre. 

Tony LaRussa a redressé les White Sox et Buck Showalter pourrait faire la même chose avec les Mets. Le gérant d’expérience ne prendra pas de raccourci, ne brûlera pas trop vite sa relève et ne sera pas impressionné par les contrats ou la réputation de ses joueurs. 

C’est donc une très grosse acquisition pour les Mets, à moins que l’excentrique propriétaire décide de se mêler de baseball. 

Les Braves seront très bons, mais il y a quelques interrogations parmi leurs lanceurs. Les Phillies de Philadelphie ont une formation explosive, mais n’ont pas les outils des Mets au monticule. 

La porte est ouverte pour l’équipe new-yorkaise qui devra absolument faire de cette saison quelque chose de bon. Sinon, malgré les centaines de millions qui seront dépensées, plus personne ne va y croire.  

SECTION EST 

Mets de New York  

Gérant : Buck Showalter 

Fiche en 2021 : 77-85

Rang : 3es dans l’Est

Acquisitions importantes : Max Scherzer, Chris Bassitt, Starling Marte

Départs significatifs : Javier Báez, Marcus Stroman

Phillies de Philadelphie  

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d’archives

Gérant : Joe Girardi  

Fiche en 2021 : 82-80

Rang : 2es dans l’Est

Acquisitions importantes : Nick Castellanos, Kyle Schwarber  

Départ significatif : Andrew McCutchen

Analyse : 

La pression est toujours forte à Philadelphie, et elle le sera encore plus cette année. 

Pourtant, l’équipe aura beaucoup d’adversité dans sa section et dans la Nationale. Il est impossible de penser qu’elle peut aisément aspirer à être des séries. Mais ainsi va le marché à Philadelphie. 

L’excellent lanceur Aaron Nola n’a pas été excellent la saison dernière. Mais il risque de rebondir. Zack Wheeler est solide. Les autres partants sont toutefois corrects, sans plus. 

Bryce Harper (photo), Nick Castellanos, J.T. Realmuto et Kyle Schwarber mèneront cette attaque explosive, l’une des meilleures de la Nationale. 

Sept de leurs partants pourraient frapper au moins 20 coups de circuit, mais l’enclos des releveurs est moyen. Dans une section aussi solide, ce ne sera pas facile pour les Phillies, mais c’est possible. 

Sur le plan de la profondeur, quelques vétérans ont encore du bon spectacle à offrir. Didi Gregorius, Jean Segura et Corey Knebel peuvent encore en donner. Ils feront partie de la différence entre des Phillies dans la course et des Phillies qui jouent pour ,500 sans déranger personne.  

Nationals de Washington  

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d’archives

Gérant : Dave Martinez

Fiche en 2021 : 65-97

Rang : 5es dans l’Est

Acquisition importante : Nelson Cruz

Départ significatif : Aucun

Analyse : 

Les Nationals ne devraient pas être aussi mauvais que l’an passé. Les blessures ont plongé l’équipe dans une saison moribonde, peu de temps après la gloire. 

Sans Max Scherzer, ça restera difficile dans la capitale. Mais la formation a quand même de solides bras, tant comme partants (Stephen Strasburg, Patrick Corbin) qu’en relève (Steve Cishek, Sean Doolittle). 

Juan Soto peut changer un match chaque fois qu’il se présente au bâton et il faut rappeler qu’il n’a que... 23 ans. 

À l’autre extrémité du spectre, Nelson Cruz devrait encore cogner quelques balles qui ne redescendront jamais, et ce... à 41 ans. 

Josh Bell risque aussi de continuer à donner des cauchemars à plusieurs lanceurs, gauchers et droitiers.  

Braves d’Atlanta  

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d’archives

Gérant : Brian Snitker

Fiche en 2021 : 88-73

Rang : 1ers dans l’Est

Acquisitions importantes : Matt Olson, Collin McHugh, Kenley Jansen  

Départs significatifs : Freddie Freeman, Jorge Soler

Analyse : 

Les Braves ont donné un exemple de persévérance à toute la planète baseball l’an dernier. Tout le monde se souvient de leur Série mondiale, mais on tend à oublier qu’à la pause du match des étoiles, Atlanta ne jouait même pas pour ,500. 

Brian Snitker s’impose comme un des gérants les plus solides du baseball et les Braves devraient encore se battre pour le premier rang, à condition que Matt Olson continue de progresser comme il l’a fait avec les Athletics d’Oakland. 

Ce n’est pas Freddie Freeman, parti chez les Dodgers de Los Angeles, mais c’est aussi une super-vedette. Il devra commencer fort pour pallier la perte de Ronald Acuna fils, qui ratera le premier mois en raison d’une blessure. 

Au monticule, il y a quelques points d’interrogation. C’est ce qui pourrait leur faire mal. Charlie Morton est un grand lanceur, mais ce n’est plus un jeunot.  

Marlins de Miami  

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d’archives

Gérant : Don Mattingly  

Fiche en 2021 : 67-95

Rang : 4es dans l’Est

Acquisitions importantes : Avisail Garcia, Jorge Soler, Jacob Stallings, Joey Wendle 

Départ significatif : Zach Thompson 

Analyse : 

Attention aux Marlins ! Il ne faut pas parier trop souvent contre cette équipe. 

Et ce, tout simplement parce que si leurs partants restent en santé, ils peuvent donner une chance à la Floride de gagner chaque soir, ce dont une minorité de formations peut se vanter. 

Par contre, il leur faudra aussi faire des points, et c’est ce qui sera plus difficile. Jazz Chisholm fils devrait prendre beaucoup de place, mais des vétérans comme Jose Aguilar, Jorge Soler et Joey Wendle devront vraiment être très bons pour permettre aux Marlins de ne pas être exclus de la course aux séries après deux mois. 

La patte gauche du partant format géant Trevor Rogers est aussi à surveiller. Il risque de lancer beaucoup de manches dans la grande ligue. 

Les Marlins s’en viennent. Ce ne sera pas cette année, mais ils sont en train de construire quelque chose de fort.

SECTION CENTRALE 

Brewers de Milwaukee  

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Craig Counsell  

Fiche en 2021 : 95-67

Rang : 1ers dans la Centrale

Acquisitions importantes : Andrew McCutchen, Hunter Renfroe  

Départ significatif : Avisail Garcia  

Analyse : 

Difficile de croire que les Brewers pouvaient avoir développé un meilleur lanceur que Brandon Woodruff. Mais finalement, c’est possible : Corbin Burnes (photo) est encore plus talentueux, comme en témoigne son trophée Cy-Young remporté l’an dernier. 

Ajoutez à la rotation le spectaculaire Freddy Peralta, qui est parmi les favoris pour récolter le plus de retraits sur des prises dans toute la ligue, et vous avez le trio de partant le plus solide du baseball. 

Dommage que les Dodgers et leur argent jettent de l’ombre aux Brewers, car cette équipe est un modèle de développement et de brillante gestion de contrats. 

La fenêtre est encore ouverte pour la troupe de l’excellent Craig Counsell et tous les rêves sont permis, même si, offensivement, ça en prendra plus. Le rendement ordinaire de Christian Yelich l’an dernier a fait mal. 

Mais si les déceptions sont limitées, ce sera difficile de battre les Brewers. Leurs releveurs, encore une fois, étoufferont toutes les équipes après la sixième manche.   

Cardinals de St. Louis 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Oliver Marmol

Fiche en 2021 : 90-72

Rang : 2es dans la Centrale

Acquisition importante : Steven Matz  

Départ significatif : Aucun

Analyse : 

Prédire une saison moyenne aux Cards quand ils sont moyens sur papier, ce n’est déjà pas une bonne idée. Donc, s’ils sont solides sur papier, il serait difficile de croire qu’ils ne peuvent pas viser le sommet. 

Offensivement, St. Louis sera redoutable. Tyler O’Neil, Tommy Edman, Dylan Carlson, Nolan Arenado, c’est de toute beauté. 

Mais au monticule, c’est plus périlleux. Impossible d’être certain qu’Adam Wainwright et sa spectaculaire balle courbe pourront être aussi bons que la saison passée, alors qu’il atteint 40 ans. 

Avec Jack Flaherty et Miles Mikolas, ça reste tout de même un solide trio de partants. Et l’adversaire devra faire des points tôt, car en relève, ce ne sera pas joyeux pour les frappeurs rivaux. 

Albert Pujols a aussi rejoint les Cards. C’est symbolique, mais c’est quand même captivant. Il est arrivé pour la première fois à St. Louis en 2001. 

C’était l’année où Apple a lancé le iPod. Ça ne rajeunit personne.  

Cubs de Chicago 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : David Ross

Fiche en 2021 : 71-91

Rang : 4es dans la Centrale

Acquisitions importantes : Marcus Stroman, Seiya Suzuki, Wade Miley  

Départ significatif : Aucun

Analyse : 

Les Cubs ont décidé de reconstruire. Mais à Chicago, ce processus ne doit pas être trop long. 

Dès cet été, l’équipe risque de se sortir la tête de l’eau, tout d’abord grâce à ses partants. Kyle Hendricks, Marcus Stroman, Wade Miley et Drew Smyly vont permettre à l’équipe de gagner chaque soir.

La relève est aussi expérimentée. La super vedette du Japon, le voltigeur Seiya Suzuki, va attirer beaucoup d’attention. Le jeune Frank Schwindel, au premier but, est aussi très prometteur. 

Mais offensivement, il ne faut pas s’attendre à des feux d’artifice. La direction tente de bien entourer ses jeunes talents de vétérans. Mais ceux-ci ralentissent : Jonathan Villar, Jason Heyward, Andrelton Simmons.

Ian Happ et Willson Contreras devront en donner beaucoup s’ils veulent que les Cubs soient dans la course au match des étoiles. 

Reds de Cincinnati 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : David Bell

Fiche en 2021 : 83-79

Rang : 3es dans la Centrale

Acquisition importante : Tommy Pham

Départs significatifs : Nick Castellanos, Jesse Winker, Eugenio Suarez, Sonny Gray, Wade Miley  

Analyse : 

Pauvres Reds. Ça s’en venait, ils étaient même dans la course aux séries l’an dernier. Quelques ajouts à la formation et l’équipe pouvait rêver. 

Mais non, le propriétaire a décidé qu’il fallait économiser, et de très gros morceaux sont partis. Impossible de croire qu’ils pourront être compétitifs dans leur section.

Luis Castillo demeure un partant fantastique qui donnera des victoires. Sa deuxième moitié de saison l’an passé a été splendide. Mais sinon, la rotation est bien ordinaire. 

Heureusement, la recrue par excellence de la dernière saison Jonathan India, et puis Joey Votto et Mike Moustakas donneront quelques belles soirées de balle dans le magnifique Great American Ball Park. 

Le jeune receveur Tyler Stephenson est aussi à surveiller. Avec India, c’est un diamant pour les Reds. 

Pirates de Pittsburgh 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Derek Shelton

Fiche en 2021 : 61-101

Rang : 5es dans la Centrale

Acquisition importante : Zach Thompson 

Départ significatif : Jacob Stallings  

Analyse : 

La masse salariale des Pirates sera de 35 M$ cette saison. Celle des Dodgers sera 270 M$. C’est épouvantable ! 

Avec si peu de munitions, les Pirates seront à nouveau très mauvais et encore incapables d’avoir un minimum de constance dans cette ligue. 

Ça fait six ans que l’équipe n’a pas fait les séries et les propriétaires attendent sûrement le bon moment pour dépenser, mais la situation devient enrageante pour les partisans qui voudraient au moins quelques pièces pour rendre les campagnes moins gênantes. 

Mais bon, si vous êtes un fan des Pirates, il ne faut pas vous démoraliser non plus. Vous pourrez au moins apprécier le travail de J.T. Brubaker, Mitch Keller et du nouveau venu Zach Thompson. Ce sont trois partants qui ne sont pas faciles à battre. 

L’avant-champ Ke’Bryan Hayes a un talent fou et deviendra une super vedette. Le champ centre Bryan Reynolds risque d’être le frappeur le plus régulier.  

SECTION OUEST 

Dodgers de Los Angeles 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Dave Roberts

Fiche en 2021 : 106-56

Rang : 2es dans l’Ouest

Acquisition importante : Freddie Freeman

Départs significatifs : Max Scherzer, Corey Seager, Kenley Jansen  

Analyse : 

Le gérant Dave Roberts promet la Série mondiale aux partisans des Dodgers si son équipe est en santé. 

Quand on regarde sa formation, on peut dire que ce n’est pas une prédiction si audacieuse. Le club le plus dépensier de la ligue misera encore sur une formation offensive dominante sur papier et une rotation de partants très solides. 

Huit de leurs neuf frappeurs ont disputé au moins un match des étoiles dans leur carrière. Et le rejeté, Will Smith, frappera au cœur de la formation, en plus d’être l’un des receveurs les plus productifs du baseball. 

Walker Buehler part parmi les favoris pour le Cy-Young. 

Seules ombres au tableau : des interrogations subsistent au sujet de Clayton Kershaw et de sa santé. Même chose pour Trevor Bauer, qui est encore au purgatoire pour une allégation d’agression sexuelle. 

Mais Julio Urias risque de toute façon de s’imposer comme le deuxième meilleur bras de Dave Roberts. 

Giants de San Francisco 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Gabe Kapler

Fiche en 2021 : 107-55

Rang : 1ers dans l’Ouest

Acquisitions importantes : Carlos Rodon, Alex Cobb, Matt Boyd 

Départs significatifs : Kevin Gausman, Buster Posey, Kris Bryant  

Analyse : 

On n’attendait pas les Giants aussi haut l’an dernier. Mais c’était sous-estimer Kevin Gausman ou croire que l’arrêt-court Brandon Crawford était trop vieux. 

Gausman est parti à Toronto, mais l’équipe l’a remplacé par trois artilleurs qui peuvent surprendre en Carlos Rodon, Alex Cobb et Matt Boyd. Le pari est intéressant et sera payant si Gausman ne parvient pas à répéter ses exploits avec les Blue Jays. 

Avec Logan Webb et Anthony DeSclafani, les Giants misent sur des partants solides, ce qui leur permettra de chauffer les Dodgers. 

Offensivement, c’est plus tranquille, mais ils ont de l’expérience. Brandon Belt et Brandon Crawford en ont vu d’autres. 

La retraite de Buster Posey risque toutefois de créer un trou énorme tant en attaque que sur le plan du leadership au sein de la troupe de Gabe Kapler, gérant de l’année 2021 dans la Nationale.  

Padres de San Diego 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Bob Melvin

Fiche en 2021 : 79-83

Rang : 3es dans l’Ouest

Acquisitions importantes : Luke Voit, Sean Manaea 

Départs significatifs : Tommy Pham, Mark Melancon, Adam Frazier  

Analyse : 

Les blessures ont coulé les Padres l’an dernier. Dommage, car c’est tout un club de balle !

Fernando Tatis fils commencera la saison sur la liste des blessés, mais l’équipe possède quand même les outils pour gagner chaque soir : Manny Machado, Jake Cronenworth (une belle surprise), Trent Grisham, Luke Voit et Eric Hosmer. Bref, l’attaque est très menaçante. 

Au monticule, Chris Paddack et Dinelson Lamet risquent de ne pas réussir à obtenir un poste de partant. Un luxe que de nombreux clubs aimeraient avoir.

C’est Joe Musgrove, Yu Darvish, Sean Manaea, Blake Snell et Mike Clevinger qui devraient occuper ce rôle. 

Snell a toutefois offert des performances moyennes la saison dernière. Il devra rebondir. 

Le gérant chéri des Athletics depuis 10 ans, Bob Melvin, a décidé de venir relever le défi à San Diego. Les partisans des Padres espèrent qu’il aura le même effet que Joe Maddon à son arrivée chez les Cubs de Chicago. 

Bref, les Padres risquent d’être passionnants à suivre.  

Rockies du Colorado 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Bud Black

Fiche en 2021 : 74-87

Rang : 4es dans l’Ouest

Acquisition importante : Kris Bryant  

Départs significatifs : Trevor Story, Jon Gray

Analyse : 

Personne ne comprend ce qui se passe au Colorado. C’est triste, car les Rockies ont tellement offert des équipes captivantes par le passé. Mais depuis quelques années, il ne semble plus y avoir de direction, et tout ça, alors que l’argent ne coule pas à flots. 

Nolan Arenado a quitté le club en 2020. Ça devenait clair, les Rockies étaient en train de reconstruire. Donc, l’an dernier, l’opportunité était parfaite pour échanger Trevor Story à la date limite des transactions. 

Mais non, les Rockies l’ont gardé, pour finalement le perdre durant la saison morte. On pouvait donc dire que la reconstruction était lancée. Mais non, le Colorado a offert un contrat monstre de 182 M$ à Kris Bryant pour sept ans. C’est à n’y rien comprendre. 

Les Rockies ne seront pas dans la course cette saison. German Marquez, leur premier partant, est fabuleux. Kyle Freeland et Antonio Senzatela sont aussi très forts au monticule. 

Mais il manque trop de pièces aux Rockies.  

Diamondbacks de l’Arizona 

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo d'archives, AFP

Gérant : Torey Lovullo

Fiche en 2021 : 52-110

Rang : 5es dans l’Ouest

Acquisition importante : Mark Melancon  

Départ significatif : Aucun

Analyse : 

La saison sera encore très longue dans le désert. Heureusement, ce sera difficile d’être pire que l’an dernier. 

Car effectivement, les Diamondbacks seront meilleurs qu’en 2021... mais pas tant que ça. Le mélange de joueurs d’expérience rendus moyens et de jeunes pas encore assez solides pour évoluer tous les jours donnera une équipe très inconstante. Christian Walker, Ketel Marte, Carson Kelly et Daulton Varsho sont tout de même des joueurs faciles à admirer. 

Au monticule, Zac Gallen devrait prendre le contrôle de cette rotation très moyenne. L’équipe a signé à gros prix Mark Melancon et sa balle glissante hallucinante pour fermer les livres. 

Ça devrait permettre aux Diamondbacks de déranger un peu plus d’équipes que la dernière campagne.

– Textes et recherche : Jean-Nicolas Blanchet

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.