/entertainment/tv
Navigation

Catherine Sénart émue par le destin de Candy

GEN - FILM SAM
MARTIN ALARIE / AGENCE QMI / JOURNAL DE MONTREAL

Coup d'oeil sur cet article

Petite, Catherine Sénart appréciait une panoplie de rendez-vous télé, qu’ils soient portés par de vrais acteurs ou qu’ils mettent en vedette des héros animés. Elle était aussi sensible à ce que vivaient différents personnages, comme une orpheline et une grenouille.

Catherine, quelles émissions jeunesse vous ont marquée ?

Enfant, j’ai adoré regarder, entre autres, Fanfreluche et Sol et Gobelet. J’étais très attachée aux personnages. Kim Yaroshevskaya était irrésistible dans sa façon de raconter les histoires dans Fanfreluche. Et avec Marc Favreau et Luc Durand, Sol et Gobelet, c’était du bonbon !

Quels sont vos plus beaux souvenirs télé d’enfance ?

Bagatelle. [...] Il y avait toutes sortes de dessins animés qui venaient des quatre coins du monde. J’adorais Mr. Magoo, Bugs Bunny, Chaperonnette à pois, Caliméro, Road Runner, Le manège enchanté. Il y avait aussi Bobino qui passait toutes sortes de dessins animés.

Regardiez-vous beaucoup la télé lorsque vous étiez toute jeune ?

Assez pour me rappeler de tout ce qui s’adressait aux enfants. Le samedi matin, j’étais rivée à l’écran de télé en attendant que mes parents se lèvent. Candy était mon rendez-vous de prédilection. J’aimais bien aussi regarder Les Pierrafeu durant la semaine. Je me souviens, petite, en regardant l’émission, avoir eu le souhait que ça ne s’arrête jamais !

Y a-t-il un personnage qui vous a influencée ?

Candy, sans aucun doute. Je ne suis plus sûre, en y repensant bien, des valeurs véhiculées dans ce dessin animé... Mais je crois que j’étais touchée par ce destin romanesque d’orpheline.

Y a-t-il encore une chanson d’une émission qui vous reste en tête ?

Celle de Démétan, la petite grenouille ! C’était un dessin animé japonais et la chanson n’était pas traduite... J’adorais chanter avec la chanteuse japonaise en reproduisant les sonorités. Mais c’était assez dramatique pour un dessin animé pour enfant. Ça finissait toujours un peu mal et Démétan pleurait souvent. Je me souviens que déjà, à cet âge, je trouvais ça déprimant et que je choisissais parfois de ne pas regarder l’émission.

Que pensez-vous de la télé jeunesse actuelle ?

Je trouve que les enfants ont accès à des dessins animés ultra beaux et sophistiqués visuellement. Ils ont de la chance. Les émissions avec des acteurs produites ici sont de très grande qualité aussi. On peut être fiers de nos créations.


Catherine Sénart, qu’on a récemment pu voir dans la première saison de la série Les bracelets rouges, à TVA, a longtemps défendu un rôle pour le téléroman Watatatow, rediffusé par Unis TV (tv5unis.ca).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.